Critique littéraire │ L’atelier des Sorciers, T1.

l'atelier des sorciers 1-2

Tome suivant

Synopsis : Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a acheté à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique ! Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !


mon avis

J’ai enfin commencé la saga L’atelier des Sorciers. Il y a, pour l’instant, 4 tomes en France (et 4 tomes aussi au Japon, alors quand arrivera le 5eme ? Bonne question !). L’histoire est magnifique, tout comme les dessins, grâce à Shirahama Kamome. Les mangas sont publiés par Pika.

Ainsi, nous sommes lancés dans un monde magique et fantastique avec à nos côtés, Cocoo.

Ce premier tome est le début d’une sacrée aventure, j’en suis sûre. Il est évident que l’histoire deviendra de plus en plus complexe, mais nous avons déjà de nombreux éléments sur la suite.

On découvre surtout les cinq premiers personnages : Coco le personnage principal, le sorcier Kieffrey qui est aussi son professeur de magie, Agathe sa colocataire et les deux dernières sorcières et camarades de classes : Trice et Tetia.

On rencontre surtout Coco, une jeune fille gentille et douce, absolument fascinée par la magie. Alors que jusqu’à présent, elle pensait ne jamais pouvoir être sorcière, on découvre en même temps qu’elle, qu’elle le peut ! Et de là, l’histoire commence.

C’est un mélange entre Harry Potter et Les Sorciers de Waverly Place, alliant comme il faut : humour et sérieux, tout en gardant une touche de fantastique. On voit déjà vers quel genre de méchant les personnages se tournent, mais dans ce premier opus, nous n’en apprenons pas encore assez pour pouvoir les débusquer. Mais surtout, la fin de ce premier tome nous fait rapidement comprendre que le second tome nous donnera beaucoup plus d’informations que ça !

Le fait que ce manga soit répertorié comme un seinen me fait réfléchir quant à la suite de l’oeuvre. En effet, je suis donc sûre que l’histoire sera plus sérieuse que je me l’imagine.

Il faut aussi et surtout soulevé le travail des dessins ! Ils sont magnifiques, sublimes et encore plus… Vraiment, des vrais oeuvres d’art !

page_131_p1.jpg
TONGARI BOSHI NO ATELIER © Kamome shirahama / Kodansha Ltd.

LAtelier-des-Sorciers_Tongari-Boushi-no-Atelier-manga-image-2.jpg

Ainsi, si vous cherchez un petit roman a commencé dans le style fantastique, je vous conseille celui-ci ! Pour l’instant, je n’ai pu lire que le premier tome, parce que j’ai une jolie petite bronchite qui me fait tourner la tête. Mais dès que je serais rétablie (et que mes partiels sont passés), je vais me jeter sur mes trois autres tomes ! D’ici là, vous n’avez qu’à commencer sans moi !


quatre étoile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s