Porn History │ Les Héros du Titanic.

Aujourd’hui pour notre second article de cette nouvelle rubrique nous allons parler : des Héros du Titanic.

Ainsi, les fameux Héros du Titanic sont huit hommes : Wallace Hartley, Roger Bricoux, Theodore Brailey, John « Wes » Woodward, John « Jock » Hume, Georges Krins, Percy Taylor et Fred Clarke. Ils ne faisaient pas partis de l’équipage, mais étaient bien des passagers de secondes classes. Mais surtout, et le plus important, ils ont formé l’orchestre du navire Titanic et ont joué pour les passagers jusqu’au moment où leurs vies s’éteignirent.

musiciens-a-bord-du-titanic-1912-f7p3pp.jpg

Pour commencer, il y avait :

Wallace Henry Hartley né le 2 juin 1878. Il était le chef d’orchestre du Titanic, et joue du violon. En 1909, il s’engage pour la première fois sur un navire, le Lucania. Suivent ensuite le prestigieux Lusitania, puis le Mauretania sur lequel il devient chef d’orchestre. Il est finalement transféré par les frères Black sur le Titanic. Où il périra à 33 ans. Il est l’un des trois à avoir eu le corps repêché.

Roger Bricoux, violoncelliste, est le seul musicien français à bord du Titanic. Il est né le 1er juin 1891. Titulaire du premier prix du conservatoire de Bologne, Roger Bricoux s’engage au début de l’année 1912 à bord du Carpathia où il rencontre le pianiste britannique Theodore Brailey, avant de rejoindre en avril le Titanic. Il est le seul musicien français et le plus jeune membre de l’orchestre du Titanic. Il fait partie, avec les Britanniques Percy Cornelius Taylor et John Wesley Woodward, des trois violoncellistes de l’orchestre du Titanic. Son corps n’a jamais été retrouvé, ou en tout cas, jamais identifié. Il meurt donc à 20 ans.

Theodore Brailey naît le 25 octobre 1887. Rapidement, il montre son talent de musicien, dès l’école. Après avoir joué dans un hôtel, il rejoint le régiment du Royal Lancashire Fusiliers en 1902 et s’y engage pour 12 ans comme musicien. Il sert à la Barbade puis retourne en Angleterre dans une école de musique qui le forme : il obtient alors de bons résultats. Finalement, en 1911, il s’engage à bord de paquebots, jouant d’abord sur le Saxonia avant de rejoindre le Carpathia en 1912 : il y rencontre Roger Bricoux et tous deux partent finalement pour le Titanic, où il joue du piano. Et il décéda à l’âge de 24 ans.

John Wesley Woodward naît le 11 septembre 1879 et est anglais. Il vit dans une famille très liée à la musique. À vingt ans, il est officiellement musicien, après avoir passé des examens pour la pratique du violoncelle. En 1907, il rejoint le prestigieux orchestre du duc de Devonshire. Après un séjour dans les Caraïbes, il prend goût aux voyages et prend contact avec l’agence des frères Black. Il s’engage finalement en juin 1911 à bord de l’Olympic aux côtés de John Hume. Il s’engage en avril 1912 à bord du Titanic tout en envisageant de quitter la mer l’été suivant. Malheureusement, il périt à l’âge de 32 ans.

John Law Hume, surnommé « Jock » par ses collègues et amis, naît le 9 août 1890 en Écosse. Également élevé dans une famille amatrice de musique (son père l’enseignait), il est souvent représenté comme étant le « rigolo » de la bande. Son père lui apprend à jouer du violon quand il est encore jeune. Après une carrière d’employé de bureau qui ne le satisfait pas, il s’engage dans les orchestres de navires, d’abord pour l’Anchor Line. Il part ensuite sur des navires plus importants comme le Celtic et le Megantic puis sur l’Olympic aux côtés de Wes Woodward. Après l’accident avec le Hawke (qui a littéralement foncé sur l’Olympic), Hume devient un temps chef de l’orchestre du Carmania avant de rejoindre le Titanic. Vers cette époque, il apprend que sa petite amie, Mary Costin, est enceinte : il doit l’épouser à son retour. Mais il perd la vie à bord du Titanic, à l’âge de 21 ans.

Georges Alexandre Krins naît dans le 3e arrondissement de Paris le 18 mars 1889. Il est de nationalité belge et est le seul musicien belge à bord du bateau. Il apprend le violon durant son enfance et tout le long de son éducation. Après avoir fini le Conservatoire, il travaille dans de grands hôtels de Paris et de Londres, notamment le Ritz de Piccadilly. Fasciné par les Guerres napoléoniennes, il désire se tourner vers l’armée, mais sa famille le pousse à choisir la marine marchande. Le Titanic est sa première affectation en mer, et il y perdra la vie à l’âge de 23 ans.

Percy Cornelius Taylor est le moins connu des musiciens du Titanic, ayant grandi et vécu à Londres. Il naît le 20 mars 1872. Sa vie est méconnue, à l’exception d’un mariage malheureux qui pourrait expliquer sa décision de partir pour New York. À bord du Titanic, il joue du violoncelle et du piano. Il meurt ainsi tragiquement à l’âge de 32 ans.

Et enfin, le dernier : John Frederick Preston Clarke, contrebassiste, est également peu connu. Il naît le 28 juillet 1883 à Manchester. En 1912, il se rend aux États-Unis en jouant sur le Titanic, selon sa famille, pour gérer l’héritage de son père qui venait d’y mourir. Et il perdit la vie à l’âge de 30 ans.

Parmi ces huit personnes, seulement trois corps ont été retrouvé : celui de John Frederick Preston Clarke, John Law Hume et Wallace Henry Hartley.

Les musiciens du Titanic ont tous péri avec le navire lors du naufrage en 1912. Ils ont joué de la musique dans le but de calmer les passagers aussi longtemps qu’ils le pouvaient et ont tous sombré avec le navire. Tous ont été reconnus pour leur héroïsme.

L’orchestre de huit membres du navire a embarqué à Southampton et a voyagé en tant que passagers de seconde classe. Ils ne faisaient pas partie de la haute société. Jusqu’au soir du naufrage, l’orchestre se produisait sous la forme de deux entités distinctes : un quintet (donc un groupe de cinq musiciens) dirigé par le violoniste et chef d’orchestre officiel Wallace Hartley, avec Fred Clarke (l’alto), John Hume (violon à nouveau), John Woodward (violoncelle) et soit Theodore Brailey, soit Percy Taylor (piano). Ils se produisait à l’heure du thé, des concerts d’après dîner et des offices du dimanche, entre autres occasions ; et le trio violon, violoncelle et piano de Roger Bricoux, George Krins et Theodore Brailey, qui a joué au restaurant À La Carte et au Café Parisien.

L’histoire des musiciens est l’une des histoires les plus célèbres du Titanic. Le 15 avril, l’orchestre du Titanic composé de huit membres, dirigé par Wallace Hartley, s’était réuni dans le salon First Class afin de garder les passagers calmes et optimistes. Plus tard, ils passeraient à la moitié avant du pont du bateau. Les membres du groupe avaient joué lors des offices religieux du dimanche matin, et le groupe continuait à jouer de la musique même lorsqu’il devenait évident que le navire allait couler.

Aucun des membres du groupe n’a survécu au naufrage et de nombreuses spéculations ont eu lieu sur leur dernière chanson. Certains témoins ont déclaré que la dernière chanson jouée était Nearer, my God, to Thee. Cependant, il existe trois versions de cette chanson. Il est à noter toutefois que la version britannique la plus probable a été jouée (comme dans le film A Night To Remember). En plus de ça, Hartley aurait dit à un ami, avant d’être sur le Titanic, que s’il était à bord d’un navire en train de couler, « Nearer, my God, to Thee » serait l’une des chansons qu’il jouerait.

Petit fait intéressant : la musique a détendu tellement de gens durant la panique, certains ont même refusé de monter dans les canots de sauvetage pour pouvoir continuer de les écouter !

Alors que le bateau avait commencé à couler et l’intérieur du navire pratiquement désert, tous les huit sortirent sur le pont des embarcations pour se tenir près de l’accès au Grand Escalier où tout le monde pouvait entendre leur musique. Alors que le navire coulait davantage, jusqu’à faire vraiment incliner le navire, les huit musiciens restèrent sur leurs appuis et aucun ne se décida à bouger. Enfin, quand il était presque temps, Wallace Hartley, leur dit qu’ils avaient fait ce qu’ils devaient faire et qu’il restait encore des bateaux pour s’échapper, mais tous refusèrent et jouèrent jusqu’au dernier instant.

Même si de nombreuses personnes ont certifiés qu’une demi-heure avant que le bateau sombre, ils ont vu les musiciens rangés leur instrument. Comme le dit Algernon Henry Barkworth, passager rescapé de 1ere classe :

Sans nullement chercher à minimiser le courage de qui que ce soit, je tiens à préciser que, lorsque je suis arrivé sur le pont, les musiciens jouaient une valse. La dernière fois où je suis repassé dans le coin, ils avaient posé leurs instruments et avaient disparu.

Pour autant, ça ne change rien au fait qu’ils aient été des vrais héros et ont permi à calmer de nombreuses personnes durant ce moment traumatisant.

Je trouvais donc important, pour moi, de faire un court article sur eux. Ils sont un symbole de courage et de force dont on ne parle pas assez souvent.

J’espère que cet article vous aura plû et, à Lundi prochain, 15 heures, pour le prochain article historique !

Un commentaire sur “Porn History │ Les Héros du Titanic.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s