Peaky Blinders, saison 1.

Peaky_Blinders_4.jpg

Titre : Peaky Blinders. (fiche)

Saison : 1.

Épisodes : 6 (1 heure).

Éditeur VOD : Netflix.

Genre : Thriller.

Synopsis : Basée sur l’histoire du gang des Peaky Blinders, actif à la fin du xixe siècle, cette série suit un groupe de gangsters de Birmingham à partir de 1919. Cette bande, emmenée par l’ambitieux et dangereux Thomas Shelby et formée de sa fratrie, pratique le racket, la protection, la contrebande d’alcool et de tabac et les paris illégaux. Un vol d’armes automatiques dont ils sont les premiers soupçonnés pousse Winston Churchill à déléguer sur place l’inspecteur en chef Chester Campbell, officier de la police royale irlandaise qui emporte avec lui certaines méthodes expéditives…


Mon avis :

Le premier épisode nous montre dans quelle atmosphère se déroulera l’histoire : angoisse, mystère, érotisme… Il n’est pas question ici d’une histoire pour amuser ou détendre, mais bien une histoire qui fera ressentir des extrêmes, allant de la joie à la haine en une minute.

Le personnage principal, Thomas Shelby, dit Tommy, est un homme charismatique et énigmatique. Il est compliqué de le cerner, de comprendre ce qu’il cherche, s’il veut le bien ou le mal.

Le traumatisme de la première Guerre Mondiale est un élément important de cette saison, provoquant nombre d’actions, mais aussi laissant une certaine crainte du conflit. Le plus important et le plus marquant, est cette normalité qui vient pour chaque décès, comme si c’était quelque chose de quelconque.

Cette série me fait légèrement pensé à Gomorra, la série italienne. Le personnage principal, Ciro, a un charisme monstre ! Comme on peut le voir avec Tommy. Mais ce n’est clairement pas la même histoire parce que, si Ciro est seul contre le monde, Tommy a une famille soudé et aimante.

Mais on découvre dans cette saison, une certaine fragilité dans leur famille concernant leur passé. Nous avons eu l’occasion de rencontrer le père Shelby et de voir qu’il a une place importante dans cette instabilité, mais j’espère que fil des saisons, nous en apprendrons davantage.

Un peu comme dans Gossip Girl avec Chuck et Blair, la relation amoureuse entre Thomas et Grace est un élément fondamentale de l’histoire. Nous vivons cette aventure de gang, mort, combat avec un fond de romance.

Si au début je craignais de me retrouver devant une nouvelle série comme Gomorra dont je me suis lassé au fil des épisodes, je ne pense pas le vivre avec celle-ci qui semble maintenir mon enthousiasme et ma fascination comme il se doit.

Cette première saison n’est qu’une mise-en-bouche d’une histoire qui deviendra florissante. Si les Peaky Blinders n’étaient jusqu’à présent qu’un gang illégal et dangereux, ils deviennent pour la suite une organisation légale. De quoi nous mener bien plus loin !

Mais plus important encore, où cela va-t-ils les mener ? Et surtout, Grace sera-t-elle là ?


Note : 4/5.

floral-1751088_960_720

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s