Critique littéraire │ Sawako, T2.

Tome précédentTome suivant

Synopsis : Sawako, au contact de Kazehaya, parvient à s’affranchir de sa timidité et fait la connaissance d’Hiromô et Endô, deux filles de sa classe. Au courant de l’intérêt que Kazehaya lui porte, Yano et Yoshida se rapprochent également de Sawako. Cependant, d’étranges rumeurs circulent sur ces deux filles et Sawako est soupçonnée de les colporter !

Ce second tome nous permet de découvrir davantage Sawako, mais aussi et surtout Yoshida et Yano. Ces deux nouveaux personnages, que nous avons déjà vu un peu dans le  premier tome, mais qui prennent vraiment leur repère dans ce tome, sont des stéréotypes des shojos.

Yoshida m’a rappelé légèrement Uotani Arisa de Fruit Basket avec son allure de dure, mais avec une émotivité ahurissante. Si au début on peut croire qu’elle est méchante et agressive, avec ces expressions faciales et ses réponses assez franches, on réalise bien rapidement que cela cache un énorme coeur. Mais ce qui m’a aussi rapproché de Fruit Basket, c’est Yano et son amour pour les histoires d’horreur et sa façon de s’habiller sombre et se maquiller énormément, la rapprochant ainsi de l’autre meilleure amie de Torhu, Hanajima Saki. Comme on le sait et le dit souvent, les auteurs s’inspirent d’autre histoire alors peut-être que l’une s’est inspiré de l’autre, ou l’inverse, qui sait !

En tout cas, ce second tome nous permet de voir naître la relation amicale entre les trois filles : Sawako, Yoshida et Yano. Malgré les problèmes récurrents avec les nouvelles rumeurs et jalousies des autres élèves, on voit que leur amitié éclot tel une fleurs. Rythmé par une douceur et de nombreux malentendus. En tout cas, ce tome m’a permis de réfléchir et de me rendre compte que se cacher des choses, par honte, par timidité, par gêne, peut provoquer des disputes, des rancoeurs ou autre. Alors le mieux dans une amitié, ou n’importe quelle relation, c’est de discuter de nos craintes, de nos peurs et de nos sentiments, surtout.

Dans ce tome, nous ne voyons pas énormément Kaze. Une certaine distance se créait pour laisser place à l’amitié naissant entre les filles et Sawako, mais nous le voyons toujours en arrière plan, toujours adorables et pleins de douceurs. On le voit quelques fois, toujours prendre partie pour le bonheur de Sawako et cela ne peut que faire battre mon coeur dans sa direction.

En réalité, ce tome nous permet surtout de voir Sawako s’imposer, imposer son propre caractère. Elle ne se laisse plus vraiment marcher dessus. Elle n’a plus besoin de se cacher et peut parler sans réelle crainte. Bien sûr, ce n’est pas au bout du deuxième tome que tout retourne dans le bon sens, mais elle est si heureuse d’avoir enfin des vrais amis, qu’elle laisse son coeur dicter sa raison. Et elle nous surprend à de multiples reprises !

Ce tome est une magnifique continuité de l’histoire, découvrant notre Sawako prendre des initiatives, progresser à son rythme, se faire des amis, avoir des sentiments qu’elle a le droit de ressentir. Mais plus que ça, on voit la souffrance psychologique qu’elle a enduré ces dernières années à cause de l’ignorance de ses camarades et des rumeurs qui courraient sur elle. On découvre ce qu’elle ressent et on la voit avancer malgré tout… Nous faisant comprendre que chaque épreuve peut être surmonter, lorsqu’on se sent prête. Pour son cas, c’est grâce à ses nouveaux amis, mais chacun peut trouver sa force dans ce qu’il souhaite !

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s