Critique cinématographique │ Casse-Noisette et les Quatre Royaumes.

0452190

Titre : Casse-Noisette et les Quatre Royaumes.

Éditeur VOD : Netflix.

Genre : Fantastique.

Synopsis : À Londres, vit Clara Stahlbaum et sa famille, dont la mère vient de décéder. La veille de Noël, les enfants Stahlbaum reçoivent de leur père un cadeau de la part de leur mère. Clara hérite d’une petite boite en forme d’œuf avec une serrure mais sans la clé. Mais malgré les compétences de la jeune fille pour les inventions, impossible pour Clara de trouver un moyen de l’ouvrir sans. Lors de la fête annuelle organisée par son parrain, Mr Drosselmeyer, Clara suit un fil d’or qui doit la guider vers le cadeau de ce dernier. Elle se retrouve alors dans une magnifique forêt enneigée où elle retrouve la fameuse clé qui lui est volée par une souris. Alors qu’elle essaye de reprendre la clé des pattes de l’animal, Clara fait la rencontre d’un garde Casse-Noisette nommé Phillip. Il lui apprend qu’elle est la princesse de ce royaume magique, découvert par sa mère qui en était la reine. À la suite de la mort de sa mère, Clara est maintenant la reine de ce monde parallèle composé de quatre royaumes dirigés par différents régents : la Terre des Flocons de Neige par Shiver ; la Terre des Fleurs par Hawthorne et la Terre des Bonbons par la Fée Dragée. Le quatrième royaume, anciennement la Terre du Divertissement, est dirigé par la Mère Gingembre qui, en alliance avec le Roi des Souris, désire prendre le contrôle de tous les royaumes du pays. La Fée Dragée présente alors à Clara une machine inventée par sa mère qui permet de faire vivre des jouets, leur permettant de créer une armée de soldats pour combattre le quatrième royaume. Mais la machine ne peut fonctionner qu’avec une clé, la même que celle de la boite et qui se trouve maintenant chez la Mère Gingembre. Bien décidée à sauver le pays, la courageuse Clara va mettre en place une expédition vers le quatrième royaume pour restaurer l’harmonie.


Mon avis :

Je me suis laissée tenter par ce film, me laissant entraîner dans un petit monde fantastique et magique. On suit alors Clara dans sa quête de savoir, dans son émancipation. Après le décès de sa mère, elle ressent un manque et voudra retrouver des parts d’elle partout.

L’animation de ce film est juste magnifique, on sent bien que c’est un film Walt Disney Pictures et Mark Gordon Pictures. On retrouve une certaine magie de l’animation à la Alice au pays des Merveilles. De nombreuses fois, j’ai trouvé des effets similaires entre les deux films.

J’ai pu aussi voir la ressemblance avec Alice quand on voit qu’elle est différente de sa famille. Alors que son père fait attention aux regards des autres, elle se fiche vraiment de ça. Elle est dans un monde de science, de construction et de création. Mais à la fin du film, on se rend compte que le père faisait tout ça pour camoufler sa souffrance et protéger ses filles. Comme on a pu le voir dans Alice, lorsqu’on voit que sa mère cherche à la marier, surtout pour qu’elle soit en sécurité financier après, suite à la mort de son père.

Je retrouve aussi un peu de Peter Pan dans ses musiques, son style, sa magie et son monde fantastique.

Ce film est parfait pour Noël, parce que nous découvrons une façon de trouver des cadeaux qui est juste sublime, en suivant un fil à travers toute la maison. C’est ainsi que Clara sera envoyé dans le monde des quatre royaumes. Ici, je retrouve ainsi un peu de Narnia avec l’arrivé dans ce monde.

Au début du film, on voit que Clara et son frère essaie d’attraper une souris pour l’apprivoiser, mais dans le courant du film, on voit le rôle de la souris changer. De proie elle devient un prédateur qui cherchera à attraper Clara dans le quatrième royaume, pour au final redevenir un allié à la fin. Ce personnage nous fait voir qu’une personne peut changer au fil de l’histoire, mais aussi au fil du temps que nous changeons nous-même.

Ce film était bien, intéressant et laisser découvrir un nouveau monde magique. On retrouve aussi une actrice que j’adore : Keira Knightley, celle qui joue dans Pirates des Caraïbes, Orgueils et préjugés… Si vous souhaitez le découvrir, je vous y invite.


Note : 4/5.

floral-1751088_960_720

Un commentaire sur “Critique cinématographique │ Casse-Noisette et les Quatre Royaumes.

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s