Critique cinématographique │ Jumanji 1.

1200x630bb.jpg

Titre : Jumanji : Bienvenue dans la jungle.

Synopsis : En 1996, un père trouve une boîte d’un jeu de société : Jumanji sur une plage et la ramène à son fils. Comme l’adolescent délaisse le jeu au profit de sa console, Jumanji se transforme en une console de jeu vidéo. Le jeune homme lance une partie et disparaît. Vingt ans plus tard, quatre lycéens que tout oppose sont placés en retenue : Spencer, le geek solitaire ; Fridge, le populaire joueur de football américain ; Bethany, une accro au téléphone ayant les hommes à ses pieds ; et Martha, une jeune fille mal assurée et introvertie. Alors qu’ils accomplissent leur punition, ils trouvent la console de Jumanji. En lançant la partie, ils se trouvent aspirés dans le jeu et atterrissent dans la jungle. Chacun prend alors l’apparence de son avatar : Spencer devient un aventurier à la force surpuissante ; Fridge se transforme en zoologiste gringalet ; Bethany est maintenant un homme cartographe en surpoids ; et Martha cède la place à une combattante de choc. Pour sortir de Jumanji, ils doivent désormais terminer la partie et vaincre le terrible Russel Van Pelt.


Suite à mon article de Jumanji 2, je me suis dit qu’il fallait peut-être que je me mette à écrire mon avis sur le 1 que j’ai adoré.

Voir The Rock, c’est la plus belle chose durant ce film. Mais en plus de ça, l’humour et l’histoire est totalement magique. Je suis folle de Jumanji originale, celui de 1995 et voir que sa suite est tout aussi bien me rassure énormément.

Les personnages sont tellement charismatiques que l’histoire prend un sens bien plus profond. En voyant The Rock et Kevin Hart jouer ensemble, on voit bien qu’ils sont réellement amis dans la vraie vie parce qu’il y a une connexion intense entre eux que l’ont remarque au premier regard.

Par la suite, le rôle que fait Jack Black est juste époustouflant. Jouant une âme de jeune fille, il arrive magnifiquement bien à nous faire décoller. Il utilise des mimiques et un air tellement incroyable que j’en pleure de rire à chaque fois.

J’ai vu ce film environ 7 ou 8 fois en tout, sans me lasser. Sauf seulement durant la cinématique au début du jeu, lorsque Nigel « lit » la lettre dans la voiture et qu’on est transporté dans le passé. C’est le seul moment qui me parait long dans tout le film.

Et puis, retrouver Nick Jonas fait battre mon coeur de petite fille. J’étais totalement amoureuse de lui durant Camp Rock et la série Jonas Brother… Et puis, il est si charismatique et si bon acteur !

En réalité, j’ai adoré ce film et je suis totalement fan ! Si vous ne l’avez encore jamais vu, je vous y invite fortement !


Note : 5/5.

floral-1751088_960_720

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s