Critique cinématographique │ Friends.

friends_21.jpg

Titre : Friends.

Saison : Intégral.

Épisodes : 236.

Genre : Comédie.

Synopsis : Monica Geller, une jeune cuisinière d’environ 25 ans, vit dans un appartement situé à Manhattan, dans Greenwich Village. Un jour, son amie d’enfance, Rachel Green, qu’elle n’avait plus vue depuis des années, lui rend visite après avoir quitté son fiancé à l’autel le jour de leur mariage. Rachel devient alors la nouvelle colocataire de Monica et s’intègre sans problème à son groupe d’amis, composé de : Phoebe Buffay (l’ancienne colocataire de Monica), Ross Geller (le frère de Monica, qui est secrètement amoureux de Rachel depuis le lycée), Chandler Bing (qui est le meilleur ami de Ross depuis l’université) et Joey Tribbiani (le colocataire actuel de Chandler). Ces deux derniers vivent dans l’appartement juste en face de celui de Monica, sur le même palier. La série raconte la vie quotidienne de ces six amis, ainsi que l’évolution de leur vie professionnelle et affective pendant dix ans.


Mon avis :

Friends est de loin, de très très loin, ma série préférée. Et je ne parle pas simplement d’une série que j’ai aimé plus que de raison, mais de quelque chose encore supérieure ! C’est à un stade inhumain et immoral.

Mon père est un grand fan depuis les premiers épisodes de la série. Il regardait même les épisodes chaque semaine à leur sortie en 2000. J’ai donc été jeté dans le bain dès mon plus jeune âge au côté de Monica, Ross, Chandler, Rachel, Phoebe et Joey. Ils ont été comme une part de ma famille ! Oui, oui, à ce point là ! 

Je vous ai prévenu… Cette série, c’est vraiment toute ma vie. Je connais les épisodes par coeur, à la réplique prêt. J’ai même eu le temps de la regarder du premier épisodes au dernier 4 fois en français, et je l’ai même regardé en anglais et en italien ! Je suis arrivée à un stade où je suis devenue Friends.

J’ai beaucoup d’amis qui… (je me demande pourquoi ce sont toujours mes amis…) n’ont jamais regardé Friends et qui, même, les plus fous d’entre eux, n’ont pas accroché après avoir regardé un épisode ou deux. Blasphème !

Bien que le premier épisode soit un peu lourd, je l’avoue. Surtout avec l’humour bien lourd de Chandler… Mais c’est surtout pour nous permettre d’identifier les rôles de chacun. Chandler, c’est le rigolo de la bande et on le comprend bien assez vite.

Chaque personne a un rôle bien défini. Et cette histoire n’aurait jamais été aussi magnifique sans chacun d’eux. Même Phoebe qui est un rôle un peu hors du commun, elle est exactement tout ce que nous rêvons d’être au fond de nous avec un coeur d’enfant et une âme d’artiste.

Quant à Rachel, elle est une femme dépendante de l’argent de son père et soumise à une société consommatrice qui finit par devenir une femme indépendante et courageuse. Tout en gardant son originalité et sa force d’esprit.

Chaque personnage touche à un bout de nous, de notre esprit ou même de notre coeur.

Je ne suis pas vraiment là pour vous faire une critique de la série, parce qu’il y aurait beaucoup trop de chose à dire et que je vais plutôt faire plusieurs articles sur ça, comme j’ai en ce moment l’idée de faire un article « La comparaison entre Friends et How I met your mother », mais ça sera pour plus tard !

Cette article est surtout là pour vous obliger à regarder la série ! Non, non, je ne me suis pas trompée : obliger. Et pas de non qui tienne.

Bon visionnage !


Note : 5/5. Un chef d’oeuvre.

floral-1751088_960_720

5 commentaires sur “Critique cinématographique │ Friends.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s