Critique littéraire │ Sawako, T21.

couv9924559

Titre : Sawako. (fiche)

Tome : 21.

Série : Terminée – 30 tomes.

Éditeur VF : Kana.

Genre : Shojo.

Synopsis : Nous retrouvons nos héros préférés qui s’interrogent sur leur avenir. La dernière fois Ryu annonçait à Chizuru qu’il allait s’inscrire dans une université. Comment va réagir Chizuru ? Pendant ce temps-là Ayane et Kento continuent leur histoire cependant Ayane semble distante, qu’elle en est la raison ?


Avis :

Le White Day est le jour où l’on rend  à celui qui nous a offert un cadeau lors de la Saint Valentin, un autre cadeau. Ainsi, Ryû offre à Chizu les gâteaux qu’elles préfèrent. Ce petit moment permet à Chizu de se rendre compte de l’éloignement qu’elle vit en ce moment avec son meilleur ami (ou plus?). Le plus triste, dans tout ça, c’est que cette distance est là justement parce qu’elle est gênée depuis qu’il lui a avoué ses sentiments. Elle garde trop de chose pour elle et n’ose pas en parler avec lui. Surtout depuis qu’elle sait qu’il compte partir faire des études supérieurs en quittant leur ville… Et elle qui compte y rester.

Capture d’écran 2020-01-22 à 19.00.30

Nous sommes à nouveau témoin d’un moment ambigüe entre Pin et Ayane. Cette relation est un peu perturbante surtout en sachant qu’on voit Ayane faire tant d’effort pour être bien avec Kento. Mais pour autant, Pin et elle s’entendent bien et se taquinent depuis le début… Où tout ça va-t-il mener ?

Surtout avec le contraste que forme la relation entre Kento et Ayane. Kento est un garçon vraiment prévenant, voire envahissant d’une certaine manière. Il se projette vraiment dans le futur, parlant d’un an plus tard… Et en voyant les réactions d’Ayane, je ne saurais dire si elle est contente, stressée, angoissée… De tout ça. Surtout quand il parle d’une futur union… maritale.

Quant à Shota et Sawako, leur relation ne fait que grandir au fur et à mesure. Alors qu’ils avaient tous les deux décidés de rester dans cette ville et de trouver un travail y a quelques temps, aujourd’hui, ils ont tous les deux décider de continuer leurs études afin de faire ce qu’ils souhaitent vraiment ! Sans craindre pour l’argent, pour le dérangement que cela peut provoquer… En pensant uniquement à eux. Le mieux dans tout ça ? Ce qu’ils demandent à aller dans la même université.

Puis, arrive enfin leur entrée en troisième année. Au Japon, le lycée ne dure que trois ans, ce qui les propulse alors en dernière année et les rapproche de plus en plus de l’entrée à l’université. Et cela provoque de nombreuses nouvelles questions… Plus le temps approche, plus le choix devient important et décisif. Sawako a de très bonnes notes qui pourrait lui permettre d’accéder à de nombreuses écoles, mais l’idée de quitter Shota l’effraie tellement qu’elle pourrait rester ici pour être avec lui. Va-t-elle finir par penser à elle ou continuera-t-elle de penser à lui ?

La relation entre Sawako et Kurumi est une bonne relation stimulante pour Sawako. À l’origine, je me méfiais de Kurumi, ayant l’impression qu’elle serait vicieuse, méchante et désagréable. Mais en réalité, elle reste toujours correcte et sait encourager implicitement Sawako à faire ce qu’elle a envie de faire ou vers ce qu’elle mérite d’avoir. Puis, leur rivalité les entrainera même peut-être par côtoyer la même université !

Ce tome nous permet de vivre avec chacun d’eux leur choix d’avenir… De les accompagner durant cette dernière année de lycée vers leur futur. Après 3 ans à leur côté, nous les voyons s’épanouir dans ce qu’ils souhaitent être.


Note : 4/5.

ornament-2019452_960_720

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s