Critique littéraire │ Le Clan des Otori, T1.

004939584

Titre : Le Clan des Otori, Le silence du Rossignol.

Tome : 1.

Série : Terminée – 4 tomes.

Éditeur VF : Gallimard Jeunesse.

Genre : Jeunesse – Fantastique.

Synopsis : Le Japon médiéval sur fond du cliquetis des sabres et de paysages d’une somptueuse beauté, est un décor rêvé pour les grandes sagas épiques. A travers le destin de Takeo, jeune orphelin aux dons prodigieux, écartelé entre une sourde vengeance et son amour fou pour la belle Kaede, ce fabuleux roman déroule à la fois une fable philosophique grave et émouvante et un conte de fée d’une troublante poésie. Envoûtant.


Avis :

Après avoir fait un petit tour dans ma librairie habituelle, j’ai rencontré la nouvelle libraire en rayon jeunesse et afin de changer un peu d’horizon, je lui ai demandé ce qu’elle avait à me proposer aujourd’hui. Quand elle m’a demandé « Tu connais Lian Hearn ? » et que j’ai eu le malheur de répondre par la négation, elle m’a poussé jusqu’à son coin et m’a sorti le premier tome de Le Clan des Otori. J’ai commencé à le lire à peine vingt minutes après l’avoir acheté.

Tales_of_the_otori_map

Nous plongeons alors dans un univers imaginaire dans une époque féodale avec des sabres, des clans rivaux et des croyances religieuses propres.

Nous rencontrons Tomasu, un membre des Invisibles, qui vit dans un village très calme où la paix subsiste ; jusqu’à l’arrivé du clan Tohan, un clan sanguinaire qui veut avoir le pouvoir sur toutes les terres, avec son chef Iida Sadamu. Alors que Tomasu se balade en montagne, son village se fait envahir par les Tohan et quand il revient, il découvre son beau-père mort et ne retrouve ni sa mère ni ses deux demi-soeurs. Mais se retrouve face à Iida Sadamu et provoque une maladresse qui l’obligera à fuir pour survivre.

Fuyant dans la montagne, il se fait suivre par trois des hommes Tohan mais finit par rencontrer un homme qui le sauvera et le protégera par la suite : Otori Shigeru, l’un des seigneur du clan Otori. Un grand seigneur, plein de bonté. Il le prendra alors sous son aile. Ils partiront ensemble afin d’éviter le clan Tohan. Otori est un grand sabreur, appelant son sabre Jato.

Suite au traumatisme de voir son village envahis et massacré, Tomasu perd sa voix. Durant de longues pages, il ne dit aucun mot et reste muet même avec Otori, qui est son sauveur.

Son clan les Invisibles est un clan assez mal aimé par beaucoup d’autre clan pour ses croyances religieuses, ce qui fait que Tomasu doit alors changer de nom pour se cacher, il perd alors son identité et devient Takeo. En l’honneur du défunt frère de Shigeru Otori, Takeshi.

Au fur et à mesure des chapitres, il rencontre de nouveaux alliés, comme dame Maruyama, qui est un personnage féminin fort. Elle est maître de son domaine et de son clan. La particularité de son clan est qu’il se lègue de mère en fille et non pas de père en fils. Son personnage a alors un rôle important, celui de la femme indépendante et forte.

Alors que le premier chapitre est écrit à la première personne du point de vue de Takeo, le second sera écrit d’un point de vue externe, mais surtout, ce n’est plus Takeo que nous suivons, mais Kaede.

Comme annoncé dans la quatrième de couverture, nous pouvons deviner que Takeo et Kaede finiront par se rencontrer, et Takeo finira par tomber amoureux d’elle. Pourtant, jusqu’à présent, pleins de questions se posent en ce qui concerne la situation actuelle dans laquelle elle se trouve.

Fille ainée du seigneur Shirakawa, Kaede est envoyé en tant qu’otage au château des Noguchi, un clan allié au Tohan, dès son enfance. Durant ce second chapitre, nous découvrons la haine qu’elle éprouve envers les Noguchi, mais aussi envers les Tohan. Elle est représentée comme étant une femme magnifique et éblouissante. Aujourd’hui âgée de 15 ans et à la suite d’un meurtre par sa faute, elle se retrouve face au seigneur Noguchi qui la promet à un mariage arrangé.

Chaque chapitre, il y a un point de vue qui alterne entre Takeo et Kaede. Nous découvrons ainsi la nouvelle vie de Takeo dans son rôle à la fois dans le clan des Otori, et pour la Tribu. Alors qu’il était à l’origine un garçon fragile et répugné par la violence, son instinct naturel ainsi que ses gênes biologiques font éveiller en lui une âme de guerrier.

Il arrive enfin le moment de la rencontre entre Takeo et Kaede, qui vivent leur coup de foudre. L’inconvénient ? Elle est destinée à un autre homme. Mais leur amour semble si fort et si puissant qu’ils n’arrivent plus à faire la part des choses. Une certaine relation timide et douce nait entre eux.

D’une autre part, les manigances sous-jacentes entre les clans rivaux se font plus intense et prennent davantage de place dans les chapitres. Entre les Noguchi et les Tohan, contre les Otori et les Maruyama, mais aussi d’autre clans qui s’installent dans cette rébellion..

En arrivant à la fin de ce tome, je me demande fortement à quoi ressemblera la suite… Que va-t-il se passer dans les prochains tomes ? Tout est arrivé si vite dans ce premier opus que je ne saurais même pas dire ce que j’attends pour la suite.

En conclusion, ce livre est vraiment intéressant. Il nous plonge dans un univers fantastique, particulier et intense. Mais d’un certain côté, de nombreuses choses ne m’ont pas plu. Malgré les grands nombres de description, pour certain point, il en manque beaucoup ! Des choses évidentes arrivent, mais sans vraiment être exploités… Il manque quelque chose. Je l’ai aimé, mais… il manque quelque chose.


Note : 4/5.


Vous pouvez trouver un autre avis ici : Odwy, Dark Toy, We are One, Le monde de Païkanne, Du côté de chez Cyan, Laissez parler les petits papiers, Girl kissed by fire, Darcy BooksAngelakoala, Écureuil de bibliothèque.

2 commentaires sur “Critique littéraire │ Le Clan des Otori, T1.

  1. Le 1er tome est le meilleur de la série, pour moi. Je lui reproche aussi de manquer un peu d’approfondissement sur certains points, mais je crois que c’est un « défaut » qu’on retrouve dans beaucoup de romans YA…

    Aimé par 1 personne

    1. Après avoir lu les 5 tomes, je me rends compte aussi que le premier tome est mon préféré. Comme tu l’as dit, il manque un peu toujours d’informations, ou même certaine fois, y en beaucoup d’un coup et c’est un peu trop rapide.. mais après l’histoire est incroyable malgré tout !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s