Critique littéraire │ Let’s Get Married, T1.

Lets get married 1-4

Tome suivant

Synopsis : Et alors ?! Même si, de nos jours, vouloir se marier et devenir mère au foyer peut paraître cliché et arriéré, aux yeux d’Asuka Takanashi, 24 ans, c’est le choix de vie idéal ! Loin d’être niaise, elle a tout réussi : une carrière dans la banque et un petit ami aimant. Seulement voilà, ce dernier lui fait soudainement une demande… de rupture ! Elle trouve alors réconfort et encouragement en la personne de Ryû Nanami, un célèbre et séduisant présentateur TV que le destin s’amuse à placer constamment sur sa route. Mais pour Asuka, hors de question de succomber aux charmes d’un Don Juan adepte des relations sans lendemain ! Leurs convictions les séparent, l’Amour va-t-il les réunir ?

mon avis-2

Nous plongeons donc dans une vie assez banale d’une jeune japonaise, Asuka Takanashi, qui rêve de mariage et d’enfant. Alors qu’on pourrait croire que c’est uniquement pour être entretenu, on réalise bien vite que c’est surtout pour créer un refuge où sa famille et elle aimeront rentrer le soir après les cours.

Il n’est sûrement pas question d’être entretenue ! Elle est une bosseuse, une travailleuse, elle aime son emploi et même si elle souhaite le quitter afin de faire vivre une vie de famille, ce n’est pas parce qu’elle souhaite dépendre d’un autre, mais surtout pour l’amour d’être avec ses proches et d’être là pour eux aux moindres soucis.

En rentrant du mariage d’un couple d’ami, elle s’attend à ce que son petit-ami depuis cinq ans la demande en mariage : surtout que c’est elle qui a attrapé le bouquet de la marié ! Ce n’est que justice.

Mais malheureusement, ce n’est pas une demande en mariage, mais une demande de rupture qui se déroule devant elle. Par chance, un ami à elle pourra l’héberger jusqu’à ce qu’elle trouve un nouvel appartement. Mais il n’habite plus seul : un ami à lui, Ryû Nanami, vient vivre avec lui après son retour des États-Unis. Il est maintenant présentateur télé et il n’a pas l’air d’avoir envie d’avoir une relation sérieuse, donc, Asuka, passe à autre chose tout de suite avant de souffrir !

Alors que pour l’une, le mariage semble être synonyme de liberté, d’opportunité, de chance, de bonheur, pour l’autre c’est davantage une histoire de limite, de malheur, de prison.

Nanami a été envoyé aux États-Unis suite à une histoire d’adultère. Cette Sakura semble l’avoir marqué et l’avoir dégoûté du mariage à tout jamais. Mais si…?

Et alors que je pensais que l’histoire avançait bien, ni trop vite, ni trop doucement… C’est l’hécatombe. Ça va trop vite. Est-ce une manie des japonais de déclarer ses sentiments au bout de trois jours ? Alors qu’il y a encore deux heures on disait que l’idée de se marier et de se mettre en couple était dégoutant ? J’ai besoin de savoir.

Ce premier tome permet de nous immerger dans une histoire assez mignonne et touchante et que j’ai quand même hâte de découvrir, pour avoir un point de vue plus général encore. J’aime bien le personnage d’Asuka, qui cherche à être heureuse, malgré tout.

Malgré ça, le fait qu’elle passe si vite à autre chose m’agace un peu : tu viens de te faire larguer après 5 ans de relation et dès le lendemain, tu vas à des rencontres entre célibataire ? En réalité, ça donne davantage l’impression qu’elle était avec lui pendant 5 ans dans l’unique but de se marier, sans forcément l’aimer plus que ça.

Ici, la notion d’amour a l’air un peu erroné, un peu flou. Il est question d’amour pour un peu tout, pour rien, trop vite. Et quand c’est fini, c’est comme si l’amour disparaissait en même temps, comme s’il n’avait jamais existé.

Ce premier tome n’est pas vraiment mauvais, mais je pense qu’il va falloir que je creuse un peu plus pour pouvoir m’y faire une idée un peu plus clair, parce que finalement, c’est un peu bébé. Je cherchais un shojo assez mature, où j’espérais trouver des vrais relations, qui relate de la réalité : mais au final, le code du shojo n’a pas l’air d’épargner celui-ci, malgré le fait qu’il soit catégorisé josei. J’espère que la suite saura me plaire, comme ça a été le cas pour Takane & Hana.

Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s