Critique littéraire │ Let’s Get Married, T2.

Lets get married 2-2

Tome précédent │ Tome suivant

SynopsisL’Amour, ça ne se commande pas ! Malgré leur incompatibilité évidente, Asuka et Ryû ont décidé de sortir ensemble, laissant libre cours à leurs sentiments. Mais même si, pour l’instant, ils choisissent de se concentrer sur le présent et d’approfondir leur relation, leur divergence d’opinion sur le mariage sème le doute et occasionne un premier malentendu lors d’un moment d’intimité avorté. Et malheureusement pour le couple, le temps passé ensemble devient rare lorsque le présentateur vedette se voit proposer un nouveau défi télévisuel qui l’accapare davantage. Difficile dans ces conditions d’éclaircir la situation et de se rapprocher…

mon avis-2

Ce tome nous ancre un peu plus dans la réalité de la série. Leur relation n’est pas toute rose, dès le début. Il y a des complications, des retards, des disputes, une vraie relation humaine derrière ce froufrou qui était présent dans la fin du premier tome.

Heureusement, cette nouvelle notion de la réalité est agréable. Après une certaine distance à cause des emplois de chacun, les retrouvailles sont attendrissantes et douce. Il y a enfin la représentation d’un vrai couple, et non pas un ramassis de romantisme.

C’est aussi pour ça que j’apprécie cette série, pour l’instant. On est confrontés à une certaine réalité qui ne nous choque pas vraiment. Peut-être est-ce dû au fait d’être occidental ? Je ne sais pas. En tout cas, dès le début, on voit qu’ils tiennent l’un à l’autre, mais il n’est pas question de précipiter les choses comme dans beaucoup de manga, mais plutôt d’assumer les circonstances.

Étant deux adultes ne vivant pas ensemble, se voir peu peut s’avérer assez compliqué, surtout si on part du principe que les emplois de chacun sont à l’opposé géographiquement et sont assez prenant. Pour ça, la réalité est assez juste. Et puis, leur rapprochement me paraît assez normal.

J’aime l’idée que la relation devienne assez normal, qu’il n’y ait pas de pressepitement comme on en voit dans tous les shojos. C’est là qu’on remarque la certaine différence entre un shojo et un josei, qui permet une relation plus mature et plus réelle de la vie de couple.

Ce tome se termine cependant sur l’entrée d’un nouveau personnage qui semble apporter une nouvelle aventure qui va en bousculer certains. Mais peut-être que grâce à cette personne, on pourra voir si les sentiments tant répété sont réelles ou juste un mensonge, une croyance ?

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s