│ Des films/séries/animes qui sont féministe │

Je suis une grande fervente de l’égalité entre les sexes, ce qui fait que j’ai quand même regardé un bon petit paquet de film et série qui traite du sujet et que j’en ai encore pleins à regarder dans l’avenir. Ici, j’ai fait une courte sélection des meilleurs films et séries que j’ai regardé et qui m’ont marqué. Si vous en avez d’autre, n’hésitez surtout pas à m’en parler, je suis toujours preneuse !

En premier, un film qui m’a énormément plu et ça : depuis que je suis toute petite. Il est sorti alors que je n’avais que 2 ans donc j’ai littéralement grandi avec lui et c’est bien sûr : Princesse Malgré Elle. Au premier abord, on ne voit pas vraiment les actes féministes, mais petit-à-petit, en le regardant à nouveau, c’est bien évident de s’en rendre compte. Déjà, le fait de voir un pays gouverner par une femme… Wow, glorious. Histoire : Mia Thermopolis, une jeune Américaine timide et mal dans sa peau, vit seule avec sa mère Helen à San Francisco. C’est alors qu’une rencontre inattendue vient bouleverser sa paisible existence : celle de Clarisse Renaldi, la mère de son défunt père venue d’Europe. En faisant sa connaissance, la jeune fille va découvrir qu’elle est l’unique héritière de la couronne d’un petit pays, le royaume de Génovie. Mia, qui connaît déjà bien des difficultés à l’école, notamment avec ses camarades, ne se sent pas prête à assumer de telles responsabilités. Mais c’est sans compter la reine Clarisse qui semble bien déterminée à faire de sa petite-fille une princesse.

À sa suite, on voit aussi Un mariage de Princesse : le deuxième volet de Princesse malgré elle. Celui-ci traite surtout du rôle qu’à la femme et alors que dans le premier, la reine gouverne seule : ici, il lui faut un roi pour gouverner. La vache. Et on voit aussi un réel travail sur le désir que peuvent ressentir les femmes, les envies, les pensées, leur rôle… Histoire : Après avoir été diplômée, Mia repart en Génovie où elle devrait être couronnée lorsque sa grand-mère abdiquera en sa faveur, à la fin de l’année. Mais à son arrivée, elle se rend compte qu’il y a un autre prétendant au trône, Lord Devereaux. La loi de Génovie disposant clairement qu’une femme doit se marier avant d’accéder au trône, la jeune fille a un mois pour se marier si elle ne veut pas voir la couronne lui échapper…

Bien sûr, comme j’ai récemment fait une chronique dessus : la série The Bold Type, qui traite énormément du rôle de la femme, que ce soit en tant que femme indépendante, femme amoureuse, femme sexuellement active, femme professionnelle… Et j’en passe. De nombreux sujets sont traités et avec tellement d’intelligence et de force qu’on est obligée de se retourner plusieurs fois la nuit tellement ça fait réfléchir. Histoire : La série suit les carrières, les amitiés et les amours de trois jeunes femmes qui travaillent pour le magazine féminin new-yorkais Scarlet. Après plusieurs années passées comme assistantes, deux d’entre elles ont été promues : Kat est en charge des réseaux sociaux et Jane est désormais rédactrice. Sutton, quant à elle, cherche à obtenir un poste dans le pôle mode du magazine. Le trio va enchaîner les obstacles et s’entraider, chacune va apprendre à mieux se connaitre et ainsi évoluer aussi bien personnellement que professionnellement.

Après, même si je ne l’ai pas vraiment apprécié dans le sens où l’histoire est un peu vulgarisé : Je ne suis pas un homme facile. Disponible sur Netflix, il peut faire réfléchir de nombreuses personnes sur la condition de la femme et sur ce que la société attend d’elles. Sur la difficulté autant en amour qu’au travail, que ce soit dans la rue ou dans le bureau… On voit la réalité d’un autre oeil. Même si je n’ai pas vraiment apprécié la mise en scène, je le cite malgré tout : à tenter. Histoire : À la suite d’un choc, Damien, homme macho et misogyne voit son monde s’inverser : il se retrouve dans une société matriarcale où les hommes sont dominés par les femmes. Il tombe amoureux d’une célèbre écrivaine, Alexandra, et va tout mettre en oeuvre pour lui plaire.

Malgré moi, je ne peux m’empêcher de parler de ma série préférée de tous les temps : Friends. Que ce soit pour les hommes, les femmes, les gays…. Cette série touche de nombreux thèmes importants. Et comme on peut le voir dans l’épisode où Monica parle des 7 zones érogènes : le plaisir féminin est mis en avant. Comme dans de nombreux autres épisodes. Histoire : Monica Geller, une jeune cuisinière d’environ 25 ans, vit dans un appartement situé à Manhattan, dans Greenwich Village. Un jour, son amie d’enfance, Rachel Green, qu’elle n’avait plus vue depuis des années, lui rend visite après avoir quitté son fiancé à l’autel le jour de leur mariage. Rachel devient alors la nouvelle colocataire de Monica et s’intègre sans problème à son groupe d’amis, composé de : Phoebe Buffay (l’ancienne colocataire de Monica), Ross Geller (le frère de Monica, qui est secrètement amoureux de Rachel depuis le lycée), Chandler Bing (qui est le meilleur ami de Ross depuis l’université) et Joey Tribbiani (le colocataire actuel de Chandler). Ces deux derniers vivent dans l’appartement juste en face de celui de Monica, sur le même palier. La série raconte la vie quotidienne de ces six amis, ainsi que l’évolution de leur vie professionnelle et affective pendant dix ans.

En classique, je dirais bien sûr Mulan. Pour celui-ci, même pas besoin d’expliquer pourquoi je le mettrais dans la série féministe… Ça me paraît tellement évident. Une vraie merveille. À regarder encore et encore sans modération. Histoire : Mulan est une belle jeune fille qui vit dans un village chinois. Malgré son amour et son respect pour sa famille, son mépris des conventions l’éloigne des rôles dévolus aux filles devouées. Quand son pays est envahi par les Huns, Mulan, n’écoutant que son courage, s’engage à la place de son père dans le but de lui sauver la vie. Elle va devenir, avec l’aide d’un dragon en quète de réhabilitation, un guerrier hors du commun.

Pour continuer dans tout ce qui est animation, je parle bien sûr d’un anime qui est actuellement en cours de diffusion : Arte. On découvre donc la vie d’une jeune noble qui veut devenir peintre et qui doit se battre contre la société qui relèguent aux femmes un rôle de mère, de femme de maison… Avec un personnage principal fort et indépendant ! Histoire : L’histoire commence au début du xvie siècle à Florence en Italie, centre de la culture de la Renaissance, où de grands maîtres tels que Léonard de Vinci, Michel-Ange et Raphaël se sont épanouis. Arte est la seule fille des Spalletti, une famille de nobles en déclin. Depuis son enfance, Arte s’est révélée être dotée d’un talent inhabituel pour la peinture, mais quand son père meurt, sa mère essaie de la forcer à abandonner son amour pour l’art et à trouver un jeune homme noble à se marier dès que possible afin de sauver les Spalletti de la ruine. Arte, cependant, refuse de renoncer à ses rêves, et, allant à l’encontre des opinions de son temps, elle commence à chercher à travailler pour un maître peintre, en espérant un jour devenir elle-même une peintre accomplie. Sa forte détermination finit par attirer l’attention de Léo, un jeune peintre mais bien connu, qui l’accepte enfin comme sa disciple.

J’en ai encore plusieurs, et je compte faire dans les prochaines semaines une liste de livre sur le féminisme ! Mais pour l’instant, je vous conseille ceux-là et je vais me charger de regarder encore d’autre films et séries pour vous en proposer des nouveaux prochainement !

2 commentaires sur “│ Des films/séries/animes qui sont féministe │

  1. Excellente idée d’article !
    Bien qu’étant un homme, c’est aussi un sujet qui m’intéresse tout simplement car ma vision des choses fait que je souhaite que les choses soient plus égalitaires et équitables pour tout le monde, pas que pour moi. Et ayant une mère, une femme, une fille, et côtoyant des femmes dans tous les cas, je ne trouve pas normal qu’on ne soit pas toutes et tous sur un pied d’égalité.

    Du coup, j’aime bien cette idée de parler d’œuvres sur ce sujet en particulier. Je pense qu’il y en a beaucoup, et de très bonne qualité. D’ailleurs Netflix s’est quand même fait une spécialité de traiter de sujets sociétaux dans ses séries, dont le féminisme et le sexisme notamment.

    Aimé par 1 personne

    1. Ça me paraîtrait totalement normal de penser comme toi. Les hommes qui pensent encore que la femme doit rester dans la cuisine et s’occuper des enfants m’épuisent.
      En effet, Netflix a ouvert de nombreux sujets tels que l’homosexualité, le sexisme… et je trouve ça intéressant. Mais après j’avoue que les séries sont souvent un peu trop exagéré et ça perd un peu de réalité et force.. mais après, c’est une super initiative !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s