L’arrache-mots.

Synopsis : La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie. Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale ! Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Nous plongeons alors dans un monde fantasy où l’on peut cracher du feu ou même animer des livres. Iliade est une arrache-mot, une charmeuse de mots, dès lors qu’elle lit un livre ou une même une simple phrase : les mots prennent vies. Elle peut alors caresser le cheval de Don Quichotte, Rossinante, rien qu’en lisant son livre.

Son pouvoir intéressant et sa puissance d’arrache-mots a attiré de nombreux regards, notamment celui d’un auteur raté : Hélinant de Vraincœur, qui fera tombé amoureuse Iliade et qui lui brisera le coeur après l’avoir utilisé. Le coeur en miette, elle s’est enfermée dans son imaginaire, ne mangeant plus et perdant du poids. Heureusement, un jour : un messager débarque chez elle et lui transmet une demande en mariage. Elle ne sait pas de qui, en dehors du fait que son nom est Tarlyn, le patronyme de la famille royale.

Iliade est issue d’une famille nombreuse avec trois soeurs, une mère et une grand-mère. Son père étant décédé, sa mère a dû s’occuper de tout et elle l’a fait si bien : indépendante et forte, sa mère s’est mis à travailler d’arrache-pied pour permettre à ses filles d’étudier. L’une en lettre, une autre en alchimie, une autre serait bientôt la première femme avocate du royaume ! Puis, la petite dernière partait avec un avantage : elle était studieuse et intelligente.

Cette représentation féministe m’a énormément plu, d’autant plus qu’on voit bien dans cette mise en place de l’histoire que les femmes ont un rôle important à jouer : déjà, rien qu’en voyant que la famille entière est uniquement féminine, mais aussi quand on voit qu’Iliade est une femme forte, indépendante et courageuse. Malgré tout, l’amour peut être un poison à tout courage.

Ce début de roman me rappelle un peu trop La Passe-Miroir et j’ai un peu peur de n’en voir qu’un copier-coller. Nous voyons Iliade qui a un pouvoir avec les livres, qui est fiancé à un homme qu’elle ne connaît ni d’Adam, ni d’Ève et qu’elle doit partir le rejoindre pour le rencontrer avec une personne de son choix, en l’occurence : sa grand-mère. J’ai un peu l’impression de retrouver Le fiancé de l’Hiver…

Pourtant, en s’infiltrant davantage dans l’histoire, je découvre un univers qui lui est propre, avec des pouvoirs uniques et des émotions intéressantes. L’histoire se passe rapidement, les sentiments sont assez intenses et pourtant légèrement flou, mais tout est écrit avec tant de poésie que je ne me sens pas pressée ou forcée de lire. J’apprécie chaque chapitres, n’arrivant même plus à m’arrêter de lire. Le fait est que le livre est assez court, constitué de moins de 300 pages, ce qui fait clairement qu’en quelques heures : c’est plié. J’ai donc beaucoup de mal à m’en écarter parce que je veux lire et comprendre, et savoir, et les voir ensemble.

Un peu comme dans La Passe-miroir, L’Arrache-mot nous peint un couple assez similaire : une fille simple, maladroite, authentique.. avec un homme considéré comme « laid » qui saura être beau en le connaissant, froid, enfouis dans un univers scientifique : de chiffre pour Thorn et de droit pour Adil. Même si ça aurait pu m’agacer de voir de tels ressemblances, au final, j’aime beaucoup ces petites touches.

J’ai adoré La Passe-miroir, et j’avoue que L’Arrache-mot sait jouer avec cet univers à sa façon, d’une manière douce et personnelle. Judith Bouilloc nous plonge donc dans un univers à elle, qui saura s’inspirer du reste tout en gardant son propre souffle. C’est une vraie petite trouvaille que je suis heureuse d’avoir lu.

En plus de ça, étudiant dans le monde des livres, je suis contente d’en découvrir sur les bibliothèques. Iliade est une grande lectrice et une bibliothécaire : tout ce que j’adore. Alors il y a de nombreuses références à la littérature classique, à la mythologie et même à l’histoire : c’est toujours passionnant de découvrir à travers les personnage le monde unique de l’autrice.

Mêlant poésie, littérature, politique, droit et botanique, l’autrice me plonge dans un univers intéressant et passionant. Autant, le roman ne m’a pas transporté comme je l’avais vécu avec d’autre, mais j’ai passé un agréable moment tout du long. Le seul inconvénient serait peut-être que l’histoire s’est déroulé rapidement. Peut-être qu’une petite duologie aurait permis plus d’informations et plus de détails pour entrer davantage dans la trame de l’histoire.

Pourtant, j’ai beaucoup aimé les personnages de Iliade et Adil, et j’ai trouvé le thème principal de l’émancipation de la monarchie vraiment intéressante, surtout ajouté à ça la magie et l’amour. Pourtant, tout s’est passé si rapidement que de nombreuses fois, je ne comprenais pas comment il était même possible que cela arrive aussi vite.

Tout autant que l’amour entre les deux personnages. Je suis une grande fervente des happy ending, mais j’aurais espéré un peu plus de sentiment, un peu plus d’émotion pour pouvoir admirer la relation qui grandit. Je pense devoir relire le roman dans quelques mois pour me refaire une idée plus précise et plus profonde.

En tout cas, l’histoire est intéressante et magique, avec des pouvoirs particuliers et des relations attachantes. Quelques bémols ici et là, mais les bases restent solides. Ceux et celles qui cherchent un petit roman tout doux à découvrir, je vous y invite. En plus de ça, la mise en page de l’ouvrage est juste sublime.

Note : 4 sur 5.

Un commentaire sur “L’arrache-mots.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s