Critique littéraire │ Let’s get married, T9.

lets get married 9

Tome précédent.

SynopsisLa succursale de Washington souhaite garder Ryû trois années de plus. Pour ne pas être une entrave à sa carrière et lui permettre de concrétiser ses ambitions, Asuka lui propose alors de rompre. Le présentateur télé refuse obstinément cette solution, mais son emploi du temps l’empêche de la rejoindre… Chacun souffre de la situation et malgré la force de l’amour qui les unit, la réalité se charge parfois de prendre les plus difficiles des décisions… Asuka et Ryû auront-ils droit à leur happy end ?

mon avis-2

Ce tome clôture assez bien cette série, en y invitant le mariage dans l’histoire. L’histoire avait commencé avec Asuka cherchant à se marier et il se termine où l’amour qui l’unit à Ryu est encore plus fort que ce simple papier.

Le personnage d’Asuka me plaît davantage dans ce dernier tome, parce qu’elle pense enfin à elle, elle cherche à s’en sortir indépendamment de Ryu. Mais pourtant, quand il revient au Japon pour l’occasion du mariage de ses amis, c’est comme si leur séparation n’avait jamais été. Même si c’était il y a 3 ans.

À côté de ça, on voit bien l’avancement que subit Ryu dans sa carrière, autant que dans celle d’Asuka. L’idée d’être une mère au foyer ne l’intéresse plus autant qu’avant, parce qu’elle comprend alors que sa vie de travail l’intéresse tout autant.

L’idée d’être une mère au foyer est un emploi à temps plein et tout le monde ne le pourrait pas, c’est pour ça que certaines personnes sont davantage qualifié pour un emploi régulier, normal, un « vrai » métier. Et pour Asuka, même si je suis sûre qu’elle serait une bonne mère au foyer, je pense que son travail est important pour elle. Assez pour qu’elle ne le quitte pas dès son mariage proclamé.

Cette série ne m’a pas vraiment plu, je n’ai pas accroché ni à l’histoire, ni aux personnages, ni même à certains chara-design. Le chara-design de Ryu m’agaçait la plupart du temps, même. Pourtant, à la fin, je suis malgré tout contente de l’avoir lu. Même si je n’ai pas spécialement adoré, je ne l’ai pas non plus détesté.

Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s