Percy Jackson, T3.

Tome précédent Tome suivant

Synopsis : Les monstres sont toujours décidés à tuer les demi-dieux. Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n’ont la vie sauve que grâce à l’intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d’embûches s’annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.

Ce troisième tome m’a un peu dérangé au tout début. Alors qu’à la fin du deuxième : on découvrait que Thalia revenait à la vie, je m’attendais à quelques choses d’incroyable pour cette suite. Au final, c’est comme si une personne ressuscitée ne posait pas de problème, comme si c’était normal. Et bien, non, Rick ! C’est un truc incroyable.

Malgré tout, on découvre de nombreux nouveaux personnages dans ce tome que ce soit les Di Angelo, les Chasseresses… Ça en fait déjà un bon petit paquet. Et l’arrivée d’une guerre semble troubler tout le monde : surtout qu’Annabeth est perdue. Comment vont-ils faire sans elle ? En tout cas, pour l’instant, c’est la retrouver qui compte. Pourtant..

De nombreux obstacles vont s’installer sur le chemin, que ce soit des combats, des craintes, des découvertes. On voyagera dans diverse endroit qui sauront nous surprendre et on apprendra de nombreuses choses. Au début, j’ai eu beaucoup de mal avec le personnage de Thalia, en réalité, jusqu’à la fin j’ai eu du mal. Pourtant, en soit, elle n’est pas méchante du tout ou autre, mais elle a une personnalité qui m’a réellement agacé.

Contrairement à Percy, elle fait comme si elle savait tout et elle cherche à tout contrôler. Son côté « moi, moi, moi » m’a vraiment agacé. Elle cherche à chaque fois à être le centre de l’attention… Et après, j’ai toujours adoré le personnage d’Annabeth qu’on ne voit pas beaucoup dans ce tome malheureusement, mais elle reste elle-même et on en découvre un peu plus sur sa vie familiale.

Quant à Percy, son pouvoir de fils de Poseidon prend davantage d’ampleur et on découvre son nouveau hobby : sauver les poissons et animaux marins qui sont en danger (surtout à cause de l’Homme avec notamment les filets de pêches, la pollution… bref, les Hommes, mourrons). Sinon, il y a aussi sa petite rencontre avec Blackjack, notre petit pégase. Qui est un cheval fascinant !

On rencontre aussi des nouveaux dieux comme Aphrodite, Apollon, Artémis et Athéna. Alors qu’on voyait davantage Dionysos, Zeus, Poseidon, Ares et Hermès dans les premiers tomes, on y découvre ici un peu mieux des nouvelles divinités et ça fait malgré tout plaisir. Dionysos m’a énormément surpris dans ce tome, surtout lorsqu’on le découvre marié et heureux en ménage, alors qu’il avait une allure de gros chieur depuis le début !

En plus, la rencontre entre Athéna et Percy m’a vraiment impressionné parce qu’elle a à nouveau remis en jeu une relation plus intime entre Annabeth et lui, surtout quand on voit aussi l’implication d’Aphrodite… Ce que j’ai beaucoup aimé depuis le début dans cette série c’est cette relation amoureuse sous-jacente qui ne retire en rien à l’action de l’histoire.

Même avec ce petit triangle amoureux, même rectangle : parce qu’on comprend rapidement qu’Annabeth et Thalia ont toutes les deux été amoureuse de Luke, mais qu’aujourd’hui encore : quelques sentiments sont encore en jeu. Pourtant, Annabeth et Percy ont eux aussi une relation un peu plus intime que de simple ami et à côté de ça, on voit qu’Annabeth tient tout particulièrement encore à Luke malgré que… Bref, il y a une sorte de triangle un peu étrange qui se joue et qui rajoute une petite histoire indirecte, mais sans jamais prendre le dessus sur l’histoire originale.

J’aime beaucoup la romance, j’aime quand il y a une conquête pour l’amour : Aphrodite pourrait être ma mère ! Mais finalement, l’aventure de Percy n’aurait pas été aussi intéressante si l’amour avait pris le dessus et je trouve ça bien mieux comme ça. Pourtant, j’espère aussi avoir un happy ending que ce soit pour la planète entière que pour l’amour entre les deux petits personnages.

Les nouveaux personnages Di Angelo sont aussi un grand bouleversement pour l’histoire. Ils prennent un rôle majeur dans l’histoire sans même s’en rendre compte, ou du moins, Nico seulement. On réalise à la fin qui il est vraiment et surtout : ce qu’il pourrait devenir. Encore une fois, les petits dieux auront fait tourner des têtes et auront changé des vies.

Ce troisième tome avait débuté assez mal pour moi, j’étais assez agacée de cette non-volonté d’expliquer la situation de Thalia, mais finalement : l’histoire a su m’enchanter et me faire vibrer. J’en ai pleuré, j’en ai ri, j’en ai rêvé. J’ai vraiment adoré ce petit tome et je suis heureuse d’avoir la médiathèque à côté de chez moi ouverte pour piquer le quatrième et cinquième tome !

Note : 5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s