Critique cinématographique │ Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai, anime.

bunny

Synopsis : Sakuta Azusawaga, lycéen près d’Enoshima, une ville entre ciel et mer, va faire la rencontre de nombreuses camarades atteintes du syndrome de l’adolescence, un trouble qui touche les jeunes souffrant d’un état mental fragile. Parmi elles, Mai Sakuraijima, une fille en costume de lapin, qui se trouve être une actrice dont la carrière a été mise en pause. Le plus étrange, c’est que seul Sakuta est capable de la voir. Pourquoi est-elle invisible ? En cherchant à résoudre ce mystère, Sakuta comprend petit à petit la complexité des sentiments de Mai.

mon avis-2
coeur de coeur

Cet anime est l’un de mes préférés pour être honnête, il a été un réel coup de coeur. L’histoire d’amour est assez adorable, mais pas trop non plus, pour ne pas m’agacer. La psychologie du thème principal a réussi à m’émouvoir et me transporter. Les personnages m’ont fait rire, mais m’ont aussi fait réfléchir… Une vraie découverte.

Alors qu’au début je m’imaginais une histoire assez banale sur un garçon qui fantasmait sur une jeune fille habillé en lapin, j’ai vite déchanté : ce déguisement n’est en rien une quête sexuelle, mais bien un appel à l’aide ! De quoi réveiller mon petit cerveau.

Alors que Mai Sakuraijima est une jeune fille célèbre, ayant plusieurs films, séries et pub à son effectif, elle se rend compte que petit-à-petit, depuis qu’elle a mis en pause sa carrière : les gens ne la voient plus. Ce n’est pas juste un fait de sa célébrité, mais bien un fait surnaturel : plus personne ne la voit. Et sa seule façon pour se faire remarquer c’est de s’habiller en lapin.

Mais encore une fois, personne ne la vois. Elle ne peut même plus faire les courses parce que les caissiers ne la voit plus ! Jusqu’au jour où elle croise Sakuta Azusawaga. Avec lui, ils chercheront comment Mai pourra retrouver sa place et une place bien réelle, bien encrée dans la réalité !

Autour de ça, de nombreuses histoires se manifestent : un échange de corps, un esprit qui se scinde en deux corps, un jour qui se répètent encore et encore, une amnésie puissante… De nombreuses choses qui sauront faire vivre Sakuta et sa bande d’amie.

À côté de ça, j’ai essayé de réfléchir à ces phénomènes surnaturels et je me suis vite rendu compte que c’était tout simplement ce que les adolescents ressentent durant leurs années scolaires : le collège et le lycée sont déterminantes pour chaque personnes, parce que c’est les années qui forgent un caractère, une personne. Et tout ça rajoute en plus de ça une pression supplémentaire.

Le surnaturel encadre donc les sentiments que ressentent les adolescents.

Cet anime a su m’éblouir, et je vous conseille à tous, pour ceux qui ne l’ont pas vu : de le découvrir à votre tour. Disponible sur Wakanim avec 13 épisodes, l’anime est aujourd’hui terminé mais a droit aussi à un film d’animation.

Note : 5 sur 5.

Mon avis est aussi disponible sur Japan-Glossy : Critique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s