Critique littéraire │ Chroniques lunaires, T2 : Scarlet.

Tome précédentTome suivant

Synopsis : Bien loin de l’asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Dès le début, on remarque certaines similitudes avec le conte du Petit Chaperon Rouge. Hormis le simple fait de regarder sur la couverture, une femme habillé dans un habit rouge… On se rend compte que c’est aussi et surtout une jeune fille à la recherche de sa grand-mère perdue. Avec l’aide d’un garçon, Loup (le méchant ou le gentil loup?), ils tacheront de tout mettre en oeuvre pour la retrouver. Mais cela ne sera pas si facile.

Scarlet est reconnue dans son village, tout comme sa grand-mère, comme une jeune femme étrange et particulière. Pourtant, dès les premières pages, on découvrira en elle un caractère fort et courageux, un peu rentre-dedans et franche. Ce tome se passe cette-fois ci en France, proche de Toulouse (peut-être qu’elle est vers chez moi?) et après un refus d’aide par la police de Toulouse pour retrouver sa grand-mère porté soi-disant disparu : ils optent davantage pour un suicide ou un départ aléatoire… Dans tous les cas, elle cherchera à trouver une solution et ramener la mère-grand à la maison !

Si dans le premier tome, le prince Kai était la douceur et la gentillesse incarnée, ici : nous avons Loup… Qui agit vraiment comme un loup. Bagarreur, fort, violent, mais tout en gardant une petite touche de douceur et de raison. Mais il paraît être le méchant, surtout que dans l’histoire originel, c’est bien le loup le méchant ! Pourquoi est-il alors si attirant ?

Le tome est parsemé de chapitre à plusieurs point de vue, il y a celui de Scarlet, bien sûr, puis on retrouve aussi certaine chapitre avec Cinder et d’autre avec Kai. Ces petits points de vues différent permettent aussi de mettre une réelle fin sur ce premier tome qui avait fini par un grand remue méninge ! Et de rallier l’histoire de Scarlet et de sa grand-mère avec celui de Cinder, qui, au départ, ne semble rien avoir à faire ensemble, mais qui finalement… Se complète.

Comme je l’ai déjà dit, Loup est une touche charnel à ce second tome. Contrairement à l’empereur Kai qui vivra sa relation avec Cinder avec une certaine retenue, ici, c’est avec un vrai pouvoir animal que Loup et Scarlet vivent leur relation. Passant du haut au bas et du bas au haut, on vivra l’ascenseur émotionnel d’une façon si passionnelle que je déclare ce second tome comme mon préféré pour l’instant ! Mais si c’est parti comme ça, la suite saura tout autant me ravir.

Le nouveau personnage de Thorne m’inspire confiance et me laisse rêver à un futur plus amusant. Déjà, le nom de Thorne m’inspire confiance grâce à La Passe-miroir, alors ici, quand j’apprends que c’est un anglais qui a volé un spationef et qui a recouvert le logo de l’armée américaine par une femme nue… Je ne peux que l’adorer ! Il apporte cette touche de joie dans ce destin si funeste de Cinder. Et ça permet de détendre l’atmophère.

En réalité, Cinder est le personnage le plus important de l’histoire, mais il est aussi le moins gai et le moins fort pour l’instant. Scarlet, quant à elle, elle saura s’imposer comme une figure à la fois mature, passionnelle, d’autorité et de force. Loup, saura montrer le côté aventurier et bagarreur que j’aime tant et puis Thorne saura être ce petit brin de joie et de bonheur dont on a besoin.

Il me tarde de découvrir le troisième tome et le quatrième, puis de clôturer cette série qui avait tant fait parler d’elle… À juste titre. Même si cette série n’est pas un réel coup de coeur comme je l’ai ressenti pour La Passe-Miroir, j’en garde une agréable sensations. L’écriture est agréable, l’histoire entraînante, les personnages intéressants… Que du positif !

Note : 4.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s