Critique littéraire │ Les Enfants de la résistance, T1.

Synopsis : C’est vrai que, comme disait mon père, on s’était pris une fameuse gifle… Le matin du 10 mai 40, la guerre était là. Rapidement, ce fut la débâcle. Le 22 juin, un armistice était signé avec l’Allemagne. Nous étions vaincus. C’était l’été de nos 13 ans, à mon pote Eusèbe et moi. Et nous n’étions pas prêts à nous résigner !

Ce premier tome nous présente un très beau début de série. Plongée dans les années 1940, au début de l’invasion nazi en France, nous retrouvons François et Eusèbe, deux jeunes garçons qui se mettent à haïr les nazis, à se méfier de cette guerre et de ce Pétain. Contrairement à tous ces adultes qui essayent de faire confiance à l’état français, eux, ne sont pas dupe et commencent à inventer des stratagèmes.

Une jeune fille débarque aussi dans leur vie, une jeune Lisa, qui a été retrouvé sans parents et qui habite maintenant chez François. Une jeune Belge qui, en voulant quitter son pays et fuir l’invasion, s’est retrouvée seule et a pu retrouver refuge chez eux. Heureusement qu’ils étaient là !

Avec cette petite bande d’amis, on découvre avec une certaine douceur l’horreur de la guerre, les tragédies et l’espoir des français. On découvre aussi plusieurs visages : entre celui de son père et celui de son oncle, c’est deux mondes différents. L’un a pris conscience que la guerre est bien là, tandis que l’autre vit dans une sorte de bulle où le général Pétain est un homme bon…

Cette petite BD jeunesse pourrait vraiment être une très belle façon de voir la seconde guerre mondiale à partir du plus jeune âge. Il n’y a pas de chose choquante, terrifiante ou angoissante, ce n’est qu’une réalité décrite avec douceur et un peu d’humour. Pour tous les enfants amoureux de l’histoire, ça pourrait être une bonne façon de voir les choses tout en lisant un petit livre.

Les dessins sont assez simples, toujours dans la même tranche de couleur et d’une normalité. On voit vite que les dessins ne sont pas ce qui doit attirer l’oeil, mais bien l’histoire en général. En plus, avec des personnages aussi intéressants et drôles que la petite bande d’amis.

Note : 4.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s