Le chant des sables / Aidan Fox.

Synopsis : Au cœur du monde suspendu de Noun, la civilisation du Kemset prospère depuis des millénaires. En tant que prince du royaume, Anko porte sur ses épaules le poids d’une dizaine de glorieuses dynasties. Son chemin est déjà tout tracé : il succédera à son père à la tête du pays. Sauf qu’il n’en a aucune envie. Lui rêve de musique et d’exploration. Il est fasciné par la guilde des chasseurs de trésors, des individus mystérieux dont nul ne sait s’ils sont explorateurs, archéologues ou pilleurs de tombes. Avec son ami Théos, il décide de fuir la capitale du Kemset pour les rejoindre et chercher son propre trésor : il a découvert une carte remarquablement incomplète dans les archives du palais royal… Mais la chasse a un prix. Le sentier de la connaissance sur lequel le mène sa quête est dangereux. Est-il prêt à découvrir des vérités qu’il aurait préféré ignorer ?

J’ai eu énormément de chance en découvrant ce super roman en tant que SP, plongeant dans cet univers si particulier et si prenant. Le fait d’avoir un roman en SP donne une certaine impression d’intimité avec l’ouvrage, comme si nous étions les premiers à y mettre le bout du nez et à pouvoir découvrir, apprivoiser, connaitre et aimer les personnages, les lieux, les caractères et même chaque détails de l’oeuvre.

Ici, l’auteur nous offre une histoire pleine de rebondissement, avec un dénouement incroyable et des personnages tous plus uniques les uns que les autres. L’écriture nous donne une sorte d’image théâtrale de chaque texte. J’ai l’impression d’avoir vu jouer et chanter les personnages à chaque mouvement, chaque paroles. Assez amusant quand on sait que la musique a un rôle important dans l’oeuvre. C’est une belle façon de voir les choses, en tout cas et j’ai adoré chaque minutes et chaque mots. Dès les premières pages, j’imagine tellement bien les scènes que j’ai l’impression d’être dans un film, ce qui est totalement incroyable. Les personnages ne sont pas entièrement décrits, leur physique est à peine évoqué, mais ça m’a surtout permis de m’imprégner d’eux et de les imaginer chacun au grès de mon imagination. Aucune idée du pourquoi, mais Théos, je l’imagine roux aux cheveux bouclés ?

Les premiers personnages donnés à découvrir sont Anko, qui est le prince des Trois Terres du Kemset. Ce rôle important entraine alors de grandes responsabilités qu’il ne semble pas être prêt à accepter. C’est ainsi que l’histoire commence vraiment : dans sa volonté de fuir le royaume avec son ami Théos. Théos est son ami (son seul ami), il est un jeune orphelin qui n’a pas de réel attache à sa vie actuelle dans le royaume. L’idée de fuir au côté de son meilleur copain semble l’exciter au point qu’il ne réfléchit pas et le suit malgré toutes les galères que ça peut entraîner. Et le troisième personnage clés de l’histoire est Shey, qui est le personnage le plus mystérieux pour l’instant, même si on sait qu’elle n’est pas vraiment plus âgée que les garçons, on sent et apprend qu’elle a vécu de nombreuses aventures dans son passé ce qui amène encore plus d’aventure et de mystère autant dans son personnage que dans l’histoire en général. 

Dans les premiers chapitres, il n’y a pas encore beaucoup de personnage annoncé, ce qui nous donne plus à réfléchir sur ceux qui le sont, comme avec le chef de la garde royale, Akhmenet, qui se retrouve à être caractérisé de geôlier par Anko. Les prénoms à consonnance égyptienne sont tout simplement sublime, et ont l’air de s’allier si bien avec le caractère de chacun. Akhmenet donne à voir un personnage fort, puissant, dur, tandis qu’Anko donne une perspective d’un personnage calme, réfléchi et posé. Théos, lui, fait surtout voir un garçon un peu casse-cou et débrouillard, qui va si bien à son détenteur.

Par ailleurs, l’univers conté ici est un tout nouvel univers qui tangue entre des termes à consonance arabe/égyptien, une nouvelle culture, des rites particuliers et de la magie. La magie ici énoncé propulse l’ouvrage dans la catégorie fantasy alors que jusqu’à présent on y voyait surtout un côté historique.  Les références à la magie nous ouvre alors un grand portail de possibilité, surtout avec le terme d’aéromancie, la magie de l’air. Si, à l’origine, je m’attendais à une référence aux quatre autre élément pour la magie, j’ai été agréablement surprise en découvrant que ce nouvel univers est diamétralement opposé au nôtre : les quatre éléments ne sont ici qu’une légende d’un ancien monde ou d’un ancien temps, ce qui fait que l’eau est ici quelque chose de rare. Cela donne alors à l’histoire une proportion différente, avec un fonctionnement complètement autre du nôtre. Et parmi ces nouveautés, nous avons des guildes comme celle de l’aéromancie, mais aussi et surtout celle des Chasseurs de Trésors, dont Shey faisait partie avant.

Au fur et à mesure, nous rencontrons de nouveaux personnages, tandis que la quête d’Anko et Théos avancent : celle de quitter le royaume et de devenir indépendant. On les voit rencontrer Liam, un garçon assez banale, vue de l’extérieur, mais qui est en réalisé un chasseur de trésor qui connaît Shey ! Anko y voit ici une sorte de destin, et une chance d’accomplir ce qu’il rêve : voyager, découvrir, connaître, apprendre… Après s’être enfin échappé du royaume, grâce à sa rencontre avec Liam, on réalise bien vite que le personnage d’Anko change progressivement. Il prend du courage, il se sent libéré d’un poids, celui de prince et devient alors une personne à part entière. Même s’il devient en quelque sorte dépendant à l’adrénaline, on voit bien que c’est surtout parce qu’il a été jusqu’à présent sous la coupole de garde, de responsabilité et qu’il a besoin de se sentir vivre. En espérant que cela ne le mènera pas à des dangers inutiles…

Nous rencontrons par la suite de nombreux autres personnages, comme Hotis, Ipset, les jumeaux Raël et Faël, Jaïda al-Wajih, Amnet qui offrent pleins de nouvelles aventures au côté d’Anko et Théos. Nous voyageons à travers de nombreux pays, de nombreuses contrés, de nombreux royaumes et des lieux tout à fait incroyables. On voyage et visite, résolvant des énigmes, découvrant de nouvelles choses qui serait impensable d’imaginer dans notre vie actuelle.

J’ai beaucoup aimé ce livre parce qu’il garde une touche de douceur parmi le danger que cette aventure provoque. On est lancés à fond dans l’histoire, dès le début, avec des personnages uniques en leur genre, qui ont des caractères et des ambitions excentriques. J’ai beaucoup accroché au personnage de Théos, même si j’ai aussi beaucoup aimé celui d’Anko. Shey est aussi un personnage que j’ai adoré, même si on ne la voit pas beaucoup. En tout cas, je recommande ce petit bouquin avec plaisir !

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s