Les livres dont je n’entends pas assez parlé !

En ayant vue une vidéo sur certains livres considérés comme « sous-côté » sur internet, je me suis dit : moi aussi, j’ai des livres dont je veux parler ! Certains de ces titres sont connus par une certaine partie, mais je trouve qu’ils n’ont pas la chance d’être vraiment acclamé comme ils le méritent. J’ai résumé seulement certains titres et je serais ravie de découvrir certains des vôtres si vous en avez ! Si je vous dis : un livre que vous avez aimé, que vous avez adoré, que vous ne pouvez pas vous lasser de lire et relire… Mais dont personne ne parle ! Bienvenue, je vous présente les miens.

En premier, sans l’ombre d’une hésitation, je vais vous parler de La trilogie des Gemmes. Non, je ne parle pas de ces navets cinématographiques, mais bien des romans écrit par Kerstin Gier. On plonge dans le quotidien de Gwendolyn, une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voit les fantômes et elle vient de découvrir qu’elle peut voyager dans le temps… Mais sinon, tout va bien ! Au travers des trois romans de cette trilogie, on découvre avec elle de nombreux secrets, des mystères, des histoires complètement délirante. En plus de ça, il y a un fond de romance avec Gidéon, notre courageux et attendrissant Gidéon.

Elle est le Rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret est révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps. Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voit des fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, des frères et soeurs casse-pieds.. Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs du temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions. De quoi sortir du train-train quotidien..

Ensuite, j’aimerais vous parler d’un classique de la littérature étrangère, La jeune fille à la perle, de Tracy Chevalier. Si j’ai eu du mal à me lancer dans l’histoire au début, surtout parce que c’était un livre à lire dans le cadre de ma licence… J’ai été envahis et happé par l’histoire en moins de deux secondes. Griet est une femme forte, courageuse, qui vivra de nombreux drame à cause d’un amour néfaste. Mais qui gardera sa force malgré tout. (+ ma chronique)

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l’âge d’or de la peinture hollandaise. Griet s’occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s’efforçant d’amadouer l’épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives. Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers. A mesure que s’affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville… Un roman envoûtant sur la corruption de l’innocence, l’histoire d’un coeur simple sacrifié au bûcher du génie.

Il faut absolument que je parle de ce bouquin qui a révolutionné ma vie ! Cette fois, il s’agit d’un livre sociologique, traitant des violences obstétricales et gynécologiques. Je parle bien évidemment de La vérité au bout des lèvres, de Marine Gabriel. À travers de nombreux témoignages poignants et pleins d’horreur, on y découvre une réalité bien trop souvent oublié qui m’a retourné et l’estomac, et le coeur, et l’âme. Pour tous ceux qui ont besoin d’une bonne dose d’humanité, je vous le conseille fortement ! (+ ma chronique)

« Il se met à me recoudre à vif… », « Arrêter de crier, ça ne fait pas si mal ! », « Fermez votre gueule et poussez ! », « Votre bébé est mort à cause de vous, alors écartez les cuisses et fermez-la » « Nouveau coup de ciseaux dans le vagin… je hurle… » Autant de témoignages choquants… Marine en reçoit tous les jours. Après avoir elle-même expérimenté des violences obstétricales et gynécologiques, elle découvre à travers son compte Instagram qu’elle crée en réaction à son expérience que ces pratiques sont malheureusement beaucoup plus courantes qu’on ne peut le penser, en France, au XXIe siècle. Dans cet ouvrage nécessaire, elle dénonce ces pratiques pour éveiller les consciences, sensibiliser le corps médical et soutenir les victimes ; ce ne sont pas des cas isolés et cette situation grave est intolérable. Libérer la parole sur les VOG, un sujet si peu abordé et traité, c’est redonner du pouvoir aux femmes qui se sentent violées et impuissantes. Ces faits particulièrement graves, aux conséquences physiques et psychologiques désastreuses (dépression, mutilations, incontinence à vie, etc.) doivent être mis en lumière pour que les générations futures n’aient jamais plus à endurer cette sombre réalité.

Dans un même univers de dénonciation et de justice, je vous présente ici The Hate U Gave, de Angie Thomas. Plongeant dans la vie d’une jeune noire qui verra son meilleur ami abattu par la police à cause de la couleur de sa peau, on y découvrira une réelle volonté de justice, de paix et d’amour, au milieu d’un grand bordel sans nom. Honnêtement, cette oeuvre aura été un vrai coup de coeur, poignant et émouvant. (+ ma chronique)

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Pour ajouter un peu de bonheur à cette liste, je vous propose de découvrir Heartstopper, un roman graphique à couper le souffle, traitant de l’homosexualité. Entre Nick et Charlie, ce n’était pas écrit : la société leur avait imposé une sexualité dès la naissance, mais leur coeur en aura décidé autrement. Entre doute, amour, tendresse et confession, j’ai été charmé par ce petit couple illustré avec douceur et beauté. (+ ma chronique)

Ceci est l’histoire de deux lycéens. Nick, le rugbyman au sourire solaire. Charlie, le musicien au coeur solitaire. Parce qu’ils évoluent dans des cercles différents, parce qu’ils n’ont pas le même caractère, leur amitié n’était pas gagnée. Pourtant, petit à petit, de façon irrésistible, Charlie tombe amoureux. Même s’il sait que Nick aime les filles. Même s’il sait qu’il n’a aucune chance. Alors, pour ne pas mettre en péril cette amitié naissante qui compte pour lui plus que tout, Charlie préfère garder le silence…

Et pour finir en beauté, je souhaiterais vous parler de Libres ! : Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels de Diglee et Ovidie. C’est une vraie merveille, relatant de fait réel sur de nombreuses questions dont nous n’avons jamais même pensé, notamment sur le droit de la femme, leur condition dans certains millions et encore bien d’autre cas. L’écriture est franche, courageuse et forte ! De quoi vous faire réfléchir et décomplexer de cette société qui vous impose des choix. (+ ma chronique)

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n’a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous « foutre la paix » dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

Je vous ai donné une petite sélection d’ouvrage qui pourront sûrement vous intéresser, si vous leur tendez la main. J’ai essayé de vous mettre des livres d’un peu tous les genres, que ce soit fantastique, fantasy, amour, sociologique… Et j’espère que ça vous plaira. Honnêtement, ces oeuvres auront su charmer mon petit coeur, j’espère qu’il saura le faire avec le vôtre.

5 commentaires sur “Les livres dont je n’entends pas assez parlé !

    1. Cette trilogie a été ma première lecture fantasy quand j’avais 14ans et j’en suis tombée amoureuse. Je l’ai lu trois fois depuis et je viens de racheter les premières éditions… si je peux t’influencer, je vais tout faire pour que tu découvres cet univers vraiment intéressante! L’histoire et les personnages sont incroyables!

      Aimé par 1 personne

      1. C’est vrai que ça me dit quelque chose aha! Et quand tu l’auras lu, n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé! Je vais bientôt les relire et faire un article dessus. Parce que peut-être qu’avec l’âge ce n’est plus aussi magique qu’il y a 5 ans quand je les ai lu pour la dernière fois…. même si j’en doute !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s