Un palais d’épines et de roses, T3.5 : Un palais de glace et de lumière.

Tome précédent │ Tome suivant →

Synopsis : Depuis la fin de la guerre qui a ébranlé Prythian, Feyre, Rhysand et leurs fidèles amis s’attachent à reconstruire la Cour de la Nuit. Mais si le solstice d’hiver apporte une période de repos bien mérité, il semble que l’atmosphère festive ne parvienne pas à chasser les fantômes du passé… Alors que le cœur de Feyre guérit peu à peu, ses sœurs et ses amis dissimulent des blessures encore profondes. Et si le temps des batailles est bien révolu, les tensions perdurent et menacent une paix encore fragile. Les cicatrices et les rancunes accumulées jadis auront-elles raison du fragile équilibre de ce nouveau monde ?

Ce tome diverge totalement des trois premiers et on y ressent tout de suite la fin. En réalité, la série Feyre et Rhys se termine avec le troisième tome et celui-ci n’est qu’une belle façon de nous ouvrir sur la suite : ce ne sera plus Feyre, mais Nesta que nous suivrons dans le prochain tome. C’est pour ça que ce tome 3.5 est à la fois une belle façon de nous faire voyager entre deux mondes, et une légère déception.

Si je m’étais habituée à la folie et la fougue des trois premiers tomes, ici, nous n’avons pas de grandes aventures, mais trois cent pages de questionnement et de révélation. Il n’y a pas de réelle aventure ou intrigue, mais juste un tapis d’informations à savoir pour pouvoir lire le quatrième tome. C’est pour ça que je ne sais pas encore quoi en penser.

Surtout qu’on voit un changement de point de vue beaucoup plus présent dans ce tome : si dans les trois premiers tomes, ce n’était que du point de vue de Feyre et quelques rares chapitres du point de vue de Rhys, ici, nous avons Mor, Cassian, Azriel… Qui nous offrent leur point de vue, mais avec une narration extérieur. Ce qui est plutôt troublant : parce qu’on voyage dans leur monde, mais à travers une vitre. J’aurais bien aimé voir à travers leurs yeux et leurs têtes.

Si je suis tombée folle amoureuse des deux derniers tomes de la trilogie Feyre-Rhys, ce tome supplémentaire aura été plus long que je le pensais à lire. Déjà, parce qu’il n’y a pas d’histoire à proprement parlé : on suit simplement la fin de la guerre, leur façon de s’en relever et cela fait la transition avec le prochain tome qui aura Cassian et Nesta comme personnage principale. Mais pour autant, il n’y a pas d’action comme je m’étais habituée.

Bien sûr, ça me fait plaisir de revoir Feyre et Rhys, de replonger dans leur esprit et voir leur amour continuer à grandir, mais ce n’est pas une romance que je cherche avec eux, mais une histoire de fantasy, d’aventure, d’action… Une véritable aventure incroyable. Et là, ce tome, n’aura pas su me faire chavirer et je me suis presque forcée à le finir. C’est peu dire : j’ai plus été emballée par le synopsis du quatrième tome à la fin qui fait 30 pages que la totalité de ce tome. Mais au moins, je suis prête à me jeter sur Cassian et Nesta !

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s