Indigo Dangereux, T1 : À en perdre haleine.

Tome suivant →

Synopsis : Manon est à la tête d’un cartel de drogue, la Santa Calavera. Son gang ennemi, El Sangre Demonio, qui a pour chef un dénommé Max, met en péril sa vie en tuant toutes les personnes qui lui sont chères. Lorsqu’elle décide de sortir de l’ombre pour participer à une course de voitures, elle fait la rencontre des frères Jensen. Peu à peu, elle découvre que son chemin et celui de Chris sont étroitement liés. Mais dans leur milieu, la règle d’or, c’est de ne faire confiance à personne. Leur amour réussira-t-il à dompter tous les dangers qui se dresseront devant eux ?

Quand j’ai lu le synopsis, je me suis dit : pourquoi pas ? Et même si la couverture laisse clairement à désirer, qui suis-je pour juger ? Suivre l’aventure d’une femme forte, qui gère un gang, ça m’intéresse et j’aime plutôt ça. Donc je me suis lancée dans l’histoire. Et au début, j’ai plutôt apprécié le courage et l’audace de Manon. Rapidement…

Tout va trop vite. Deux jours qu’ils se connaissent et ils sont déjà en train de parler de couple, de futur, d’amour. Non, je n’y arrive pas. Il n’y a pas que ça : tous les personnages se connaissent : bien sûr, c’est clair qu’à Washington, tout le monde se connaît sans aucun doute ! La ville est si petite, après tout. Ce n’est pas comme si c’était la capitale des États-Unis d’Amérique.

Bon, je m’enflamme peut-être un peu. Ou peut-être pas. Il y a beaucoup de moments où j’ai compris que c’était une autrice française et qu’il était auto-édité : la relecture laisse à désirer avec quelques coquilles (ça peut arriver, je le comprends bien!), mais certaines choses sont incompatibles avec la culture : non, les américains ne se font pas la bise. Ce n’est pas courant et c’est à la limite de l’irrespect pour eux, donc non : deux inconnus ne se font pas la bise à leur première rencontre.

Quand je pensais voir en Manon une femme forte dans le premier chapitre, j’ai été assez déçu de la voir se faire bouffer par les hommes assez rapidement. Que ce soit par son gang ou par Chris lui-même. Elle en vient à vouloir se faire choyer, se faire protéger, alors qu’elle est à la tête d’un gang qu’elle dit être le plus respecté de Washington D.C. Hmm, mouais.

Tout comme les nombreux changement de point de vue dans un seul chapitre : ça peut arriver qu’en dix pages à peine, je me retrouve dans la tête de Chris, puis de Manon, puis de Chris, puis d’Enzo, puis… Wow, ralentissons la manoeuvre, je n’ai pas autant de personne dans ma propre vie ! Peut-être que c’est trop pointilleux de ma part, mais lire un point de vue différent à chaque page finit rapidement par m’agacer.

Heureusement, l’histoire se lit rapidement et on arrive à la fin en presque trois heures. Mais c’est assez décevant de voir les promesses de l’autrice : une femme forte, des gangs, de l’audace ; partir en fumé dès lors que Chris ramène son petit cul de badboy, comme elle le dit, et qu’il empoche la jeune femme.

Jusqu’à la fin, je roule souvent des yeux faces à leurs réactions. Cette série est considérée comme une dark romance, mais je n’irais franchement pas jusque là. Les viols et agressions qui apparaissent tout le long de ce premier tome sont des ajouts presque inutiles à l’histoire : parce que le traumatisme de l’un comme de l’autre ne dure pas plus de deux pages. Comme si rien ne s’était passé et que tout allait bien.

Le manque de réalisme et de profondeur de l’oeuvre m’a vraiment agacé et j’ai été ravi de le finir. Bien sûr, ce n’était pas horrible à lire, mais clairement : je ne m’aventurerais plus à relire ce tome. Pourtant, d’une volonté malsaine, j’ai envie de finir la saga juste pour voir si ça s’améliore dans le second ou troisième volets. Ce que je doute fortement, mais ma curiosité est sans limite.

Note : 2 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s