Présentation

Bonjour à tous. Je suis nouvelle sur la blogosphère, alors je n’en suis qu’au début. Je ne connais personne et personne ne me connaît. C’est dans cette perspective que j’ai décidé que je devais me présenter. Vous êtes sur mon blog, mais vous ne me connaissez pas ? On va remédier à ça.


Pourquoi « Les avis de Boa » ?

Complètement gaga des mangas et des animes, je suis tombée folle amoureuse de Boa Hancock, personnage de One Piece. Son personnage inspire la prestance, la classe, la force, le courage, l’amour, la douceur, la beauté… Toutes ces petites choses qui m’inspirent dans la vie, en quelque sorte. Alors, quoi de mieux que m’identifier à elle dans mon petit univers ?


Qui se cache derrière « Les avis de Boa » ?

Moi, c’est Lucie. J’ai 20 ans. J’habite à Toulouse, où j’étudie ma licence Documentation. (Mais qu’est-ce que c’est ça ?) La Documentation est une licence où on étudie le monde du livre, de la librairie, de l’édition, des archives, de la bibliothèque… Ce genre de monde où tu es forcée d’aimer lire. Donc, un monde pour moi. Toute mon adolescence, j’étais davantage tournée vers les histoires d’amours, histoire fantastique, un peu de policier… Mais en grandissant, arrivée à mes 17 ans, j’ai découvert le monde des mangas et des animes et tout a changé. Mes yeux ne pouvaient plus regarder autre chose que ça. Dragon ball, Naruto, One Piece, Fullmental Alchemist, Hunter x Hunter, Detective Conan… Que des vraies merveilles. C’est dans cette optique que j’aimerais un jour travailler dans une maison d’édition. Mon saint graal serait d’être dans une maison d’édition spécialisé dans les mangas. Kana, Pika, Glénat, Akata, Delcourt/Tonkam, Doki-Doki, Kazé, Ki-oon, Komikku, Kurokawa, Nobi Nobi, Panini Manga, Sarbacane, Soleil Manga, Ototo… Si vous passez par là, sachez que je pourrais être votre prochaine assistante d’édition, votre couteau-suisse, en gros ! Et je me battrais bec et ongle pour vous. À la vie, à la mort !


Afin de bien me présenter sous toutes mes formes, je me suis dit qu’un petit portrait chinois pourrait être intéressant ! Pour certains, si vous ne connaissez pas vraiment le concept, c’est simple ! En gros, il suffit de se présenter à travers des questions qui tournent autour d’objets, d’éléments, de personnes… Si vous ne comprenez toujours pas, laissez moi vous montrer :


Si j’étais un roman ?

Je serais sûrement Inferno, de Dan Brown. Quelque peu mystérieuse, je suis surtout très lunatique. Je peux changer d’humour toutes les quatre minutes. Si je m’identifie en quelque sorte à ce roman c’est surtout parce que durant toute la lecture, tu te fais balader. Tu crois comprendre, mais en réalité, tu te fais avoir. Ne perd pas espoir ! À la fin, quand tu découvres la réelle histoire, ça a valu le coup de se faire balader. Pour moi, j’ose espérer que c’est pareil. Je peux être chiante (très chiante), au bout du compte, je suis pas méchante et ce qu’il y a sous ce petit bloc de connerie, c’est tout doux.


Si j’étais un dieu grec ?

Si je choisis parmi les principaux, je serais Poseidon. Pas forcément pour sa force ou sa célébrité, mais surtout parce que je reste une éternelle enfant et si on me demandait de choisir, je voudrais être comme dans La Petite Sirène. Poseidon n’est pas seulement le frère de Zeus (qui est le dieu des dieux), mais aussi le dieu de la mer et de la terre. Alors que Zeus a partagé les trois royaumes entre lui et ses frères, il a gardé le ciel pour lui et a donné les Enfers à Hadès et la Terre à Poseidon. Ce qui fait que la terre et la mer sont à Poséidon. C’est la raison pour laquelle il est aussi le dieu des tremblements de terre et, plus étonnant, des chevaux (des chevaux !! Vous imaginez ? Trop bieeen). Lui aussi reçoit une arme des Cyclopes : le célèbre Trident. Comme dans La Petite Sirène ! Il est également souvent représenté chevauchant un char aquatique. Encore comme dans La Petite Sirène ! Il est aussi considéré comme colérique et lunatique. Comme moi ! Oui, il me représente plutôt bien. Il est tout ce que je veux être, en fait.


Si j’étais une pierre précieuse ?

Je serais un rubis. Déjà, parce que ça me rappelle une de mes trilogies préférés : La trilogie des Gemmes, de Kerstin Gier. Mais aussi parce que cette pierre est d’une telle beauté, tellement éclatante, mais aussi gardant une réelle douceur… En fait, tout ce que j’aimerais être. Alors si je peux rêver, laissez moi rêver, non ? En plus, le rubis est symbole du soleil et représente l’intégrité, le bonheur, le courage, la générosité, l’inspiration et la prospérité. Que demander de plus ?


Si j’étais une devise ?

« J’ai trouvé ma devise – deux verbes auxiliaires : être vaut mieux qu’avoir. » de Marina Tsvetaïeva qui est une poétesse russe. Cette citation n’est pas réellement une devise, mais on va faire comme si. Je trouve qu’il n’y a même pas besoin d’expliquer, en réalité. Être vaut mieux qu’avoir, c’est tout.